Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au fil des jours elle vit qu’il était tourmenté,

Ses baisers se faisaient de plus en plus rares.

Elle ne voulait que son cœur écouté,

La vie des deux amants devint un cauchemar.

Il désirait être libre, elle le poignarda,

Trop malheureuse alors, son esprit s’envola.

Elle s’allongea près d’un magnifique jasmin,

Avec le même couteau elle s’ouvrit les veines.

On la découvrit morte au petit matin,

Un faible sourire sur son visage de porcelaine.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :