Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

S'il est une chose qui caractérise Futura, jeune femme individaine s'il en est, c'est d'être toujours à la pointe de la mode, à l'avant-garde de la mode même: "La mode je la crée, la mode je la forme" dit-elle avec l'arrogance naturelle qui la caractérise. Futura est créatrice d'architecture égoïste.

 

Futura habite sur Individo, un des satellites majeurs du conglomérat des pôles planétaires de la galaxie Unicia. Sur Unicia la vie se développe uniquement par isolement, confinement et refus de contacts physiques. L'empathie et l'altruisme sont des maladies graves et presque honteuses: ceux qui en souffrent sont regroupés et soignés dans des lieux à ciel sidéral ouvert communément appelés villes. Les cas les plus graves ou les rechutes sont envoyés dans des centres de haute mixité que les individains et les uniciens appellent par dérision parfois "banlieue", parfois "suburb" depuis qu'un reportage galactique leur a montré la vie dans des endroits du même nom sur la planète Terre.

 

Généralement les Terriens révulsent les individains, mais Futura, elle, est fascinée: elle passe son temps à explorer et visionner les émissions montrant les Terriens dans toutes leurs contradictions: prônant la paix en faisant la guerre, n'aimant pas leurs banlieues mais s'y entassant en abandonnant leurs hameaux et villages de campagne, peinant à nourrir tous leurs habitants mais continuant à procréer,  voulant la démocratie et imposant les théocraties et les autocraties: tout est pour Futura sujet d'inspiration.

 

Alors quand Futura voit dans ce  documentaire historique cette maison murée, c'est pour elle une révélation: un bel endroit solitaire, une maison qui semble raconter des histoires avec son toit d'ardoises, sa fenêtre sous les combles bien haute, inaccessible; des volets fermés: bien sûr il va lui falloir trouver un système plus permanent sans gâcher l'esthétique. L'inviolabilité lui plaît par-dessus tout: quelle trouvaille: un astucieux mur de parpaings, bloquant l'entrée aux visiteurs indésirables, aux malades du contact, ou oublieux de la paix intérieure. Oui, elle s'y voit déjà : elle va lancer un nouveau concept et ce programme d'architecture égoïste va faire un tabac au sein de la population individaine, peut-être même dans toute la galaxie unicienne. Elle va l'appeler "les ermitages du chacun chez soi."

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :