Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Elle a fait des pelures toute seule

Elle a fait des pelures toute seule

 

C’était dans ces années un peu folles

Ou le latex n’était plus à la mode

Elle a fait des pelures toute seule.

 

Elle a fait des pelures toute seule

Elle a fait des pelures toute seule

 

Elle a choisi un beau crayon mine

Pour la finesse de ses traits

Elle a fait des pelures toute seule

 

Elle frotte, frotte, toute la journée

Elle frotte, de Décembre en été

De surfaces minces en surfaces apprêtées

De brouillons de lettres en ouvrages ordonnés

Et elle tire, tire les mailles du papier

 

Elle remue les fibres toute seule

Elle remue les fibres toute seule

Et elle s’agite comme dans ses pubs infâmes

Où le graphite fait l’amour au papier

Elle remue les fibres toute seule

Elle frotte, frotte, toute la journée

Elle frotte, de Décembre en été

Du papier ordinaire jusqu’au papier vergé

Et les papiers couchés qui pleurent leur passé

Elle assume, sume, sume sa seule propriété

Et elle frotte, frotte, toute la journée

Elle frotte, de Décembre en été

De surfaces minces en surfaces apprêtées

De brouillons de lettres en ouvrages ordonnés

Et elle tire, tire les mailles du papier

 

 

Elle a fait des pelures toute seule

Elle a fait des pelures toute seule…

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :