Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour Claire, maintenant à la retraite depuis 3 ans, l’heure est venue de transcender les peurs qui l’assaillent pour réaliser un rêve qu’elle chérit depuis longtemps. Veuve, mère de trois enfants vivant loin d’elle, elle peut maintenant se permettre d’envisager de nouveaux projets.  Elle est libre de choisir une nouvelle trajectoire à donner à sa vie.  Elle se retrouve devant une page blanche qu’elle peut écrire comme bon lui semble, elle est la seule à être concernée. Au fond d’elle, durant des années, elle a gardé secret ce désir de partir à l’étranger dans le but d’aider des plus démunis qui manquent de ressources et qui réclament l’aide de pays plus nantis. Elle a beaucoup lu sur le sujet, a cumulé plusieurs informations pratiques mais c’est le visionnement d’un documentaire qui lui a donné l’élan nécessaire pour envisager avec sérieux la possibilité de concrétiser son envie de vivre autre chose que la routine, confortable certes, mais un peu dénudée de sens.

Elle planifie une rencontre avec le responsable d’un organisme d’aide internationale. Comme elle a été enseignante au primaire durant plus de 30 ans et qu’elle parle l’espagnol, ce qui représente un atout, on lui propose un contrat d’un an, d’abord, qui pourra être renouvelé, si elle le désire, pour enseigner à de jeunes enfants vivant dans un petit village rural au sud de la Bolivie. Elle visionne un petit film lui présentant les lieux agrémentés de quelques dizaines de bouilles enfantines souriant à la caméra. Emballée par ce qu’on lui propose, l’envie de dire « oui » tout de suite la tenaille mais elle doit prendre le temps d’y réfléchir en profondeur car derrière son désir se terrent quelques frayeurs dont elle doit mesurer l’impact sur la réussite du projet.

Elle a eu la chance de voyager dans sa vie mais jamais seule, tout un défi à relever pour faire taire les insécurités qui l’habitent. Elle est en bonne santé, possède une belle énergie, aucune inquiétude à ce niveau. À l’ère des réseaux sociaux, il est si facile de communiquer partout dans le monde, elle pourra donc rester en contact avec sa famille et ses amis. Elle doit sacrifier son confort douillet pour apprivoiser une nouvelle façon de vivre plus rudimentaire et surtout elle doit réussir à s’intégrer dans une communauté dont elle ignore tout de la manière de vivre et qui est si différente de ce qu’elle côtoie présentement. Être éloignée de son cercle d’amis(es) lui pèsera c’est certain mais elle compte sur sa facilité à se lier aux gens pour aller de l’avant. Elle entrevoit l’expérience comme un enrichissement humain incroyable. La crainte de se sentir isolée loin de ses repères lui noue l’estomac et le ventre, saura-t-elle faire taire ses démons ?

Elle prend le temps nécessaire pour bien réfléchir à la réalisation du projet et sur sa capacité à quitter sa zone de confort pour vivre une expérience unique pour laquelle elle possède le bagage nécessaire pour bien le réussir. Elle en arrive à la conclusion que oui, elle se sent prête à affronter ses craintes. Elle a pris rendez-vous avec le responsable du projet pour cet après-midi afin de signer son contrat d’engagement pour une durée d’un an. Après cette période, elle fera un bilan et choisira ce qui lui convient le mieux. Peu importe la décision de revenir à son ancienne vie ou de rester en sol bolivien, elle sera fière de l’avoir fait, elle n’a aucun doute.

DEUX MOIS PLUS TARD

Sa grande amie Corinne l’accompagne à l’aéroport et l’aide à transporter ses bagages dont une valise remplie de crayons, cahiers et surprises pour ses futurs petits étudiants. Elle est fébrile et heureuse en même temps. Cette aventure, elle en a beaucoup rêvé et elle est sur le point de la concrétiser. Après une dernière accolade à son amie, elle se tourne vers l’avenir, là où l’attend un nouveau défi, elle a encore tant d’expériences à vivre et à ajouter au grand livre de sa vie.

UN AN PLUS TARD

Crayon à la main, Claire signe le contrat qui renouvelle pour une autre année son engagement auprès de cette communauté qu’elle a appris à aimer. Elle se souvient des premiers mois, période d’adaptation difficile où elle a remis en question à quelques reprises sa décision mais chaque matin lui donnait l’élan nécessaire pour persister. Elle a apprivoisé peu à peu ses nouvelles conditions de vie. L’élément clé qui fut son plus bel encouragement a été ces petits enfants qui matin après matin revenaient s’asseoir dans sa classe en lui souriant malgré les embûches rencontrées par leurs familles pour parvenir à leur offrir les besoins essentiels : avoir un toit pour dormir, de la nourriture, des vêtements pour se protéger et une éducation pour améliorer leurs conditions de vie future.

Sortir de sa zone de confort a fait d’elle une meilleure personne. Depuis son arrivée dans ce village auquel elle est maintenant attachée, elle consigne dans des cahiers chaque jour passé dans cette communauté qui l’a accueillie à bras ouverts. Elle en fera un recueil lorsque sa santé déclinera et qu’elle retournera au pays, là où ses racines sont profondes et puissantes. Depuis un an, elle apprend à vivre au jour le jour. Aujourd’hui sera une autre journée où ses petits élèves lui apporteront encore une fois la certitude d’avoir fait le bon choix.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :