Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Toi ma petite lune, tu es ce qui me semble être le rêve, l'amour, la joie, le mystère, l'histoire, l'aventure de ma vie.

 

Le jour, tu me trompes,

La nuit tu me pompes

Et ma « paume » d'Adam se fait ravie.

 

Ma petite lune

Danse

Ma petite lune panse

Sa plaie vaporeuse, la brume.

 

Un jour, tu partiras cueillir la rose solaire, et je te suivrai avec la folie en tête, avec le désir, je pense de croire en ton étoile… ce serai le cadeau de la concordance du lunaire Concordat de la chance.

Prose, dit moi si la lune apprécie la plaisante énergie d'un cadeau de Crésus ? Tu m'estompes.

Alors dit moi petite lune, pourquoi trembles-tu tant dans ton firmament ? La lagune brisera la lacune de la canule et l'herbe bleue de la nuit te rendra de nouveau l'envie.

 

Je t'aime comme un fou

Et le plaisir nocturne

Chante. Mon sexe t'aime,

Et la vie diurne

Folâtre  comme le beau coucou.

 

J'irai donc dans l'espace rejoindre ma compagne pour falsifier la musique de Goethe et  composer pour « ce » qui s'aime.

Je propose, la petite lune dispose et la prose, compose comme un salut à la pose cette pause. Et je prends un rhume, Et je prends la plume Et j'allume « ce » qui s'aime…

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :