Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un jour cousine tu m'as appris que tu allais être maman. Quelle joie, quel bonheur. Et pourtant pour moi quelle tristesse. J'aurai du me réjouir en apprenant la nouvelle mais non je me suis effondrée en larmes. Cette naissance me rappelait à la dure réalité. Je n'aurais jamais d'enfant à moi.

 

Nous étions si loin l'une de l'autre, toi dans l'Est moi dans le Sud, à des années lumières l'une de l'autre mais si proche par le coeur. Jour après jour pendant neuf mois, j'avais l'impression d'être toi. J'avais l'impression de voir s'arrondir mon ventre, d'avoir les mêmes nausées que toi, les mêmes envies aussi. Chaque jour j'avais la sensation d'être toi. Puis un jour tu m'as appeler, tu m'as dit : ça y est elle est née, elle s'appellera Marie.

 

Le jour même de ton accouchement tu m'as envoyé des photos comme si tu voulais que je me sente encore plus près de vous. Mais voir cette petite fille a été un déchirement encore plus douloureux pour moi, je ne pourrais jamais tenir d'enfant à moi dans mes bras.

 

Puis un jour, tu es venu nous voir, avec ta petite dans les bras, enfin j'ai pu la prendre la cajoler, la câliner. Mais ce dont je ne me doutais pas, c'était que ce moment de bonheur allait être le dernier moment que nous allions passer ensemble.

 

Petite Marie dans mes bras tu es bien, tu t'es endormie paisible, tranquille.

Malheureusement tu ne t'es jamais réveillée, tu m'as laissée seule là, au milieu de ce monde si cruel. Comment vais-je faire moi maintenant pour vivre seule ? A qui vais-je donner tout l'amour qui est au fond de mon cœur et qui bouillonne chaque jour en espérant te revoir.

 

Depuis que tu es partie Petite Marie ma vie n'est plus la même, je sais qu'à travers toi, j'ai su ce que c'était d'être mère, et aujourd'hui je sais que je ne le saurais jamais ! Adieu Petite Marie et merci pour le bonheur que tu m'as donnée : être mère pour quelques heures, quelques instants. Tu es là, dans mon coeur je ne t'oublierais jamais.

 

Je t'aime comme si j'avais été ta maman.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :