Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

            Elle essaie un anneau d'or. Sa peau sombre met le métal en valeur, ou peut-être est-ce le contraire. Il lui va bien. Nulle femme au monde ne peut être plus fière de le porter.

 

            Cet or, Xoliswa a travaillé dur pour le sortir du sol. Depuis des générations. Son arrière-grand-père peinait déjà dans la mine de Savuka. Puis son grand-père, puis son père. La chaleur et l'humidité poisseuse, le tintamarre de l'enfer, un salaire de faim du monde plombaient leur vie vissée au ventre de la terre. Cette terre sauvage et trop riche qui continuait de mettre au monde ses enfants pour les ensevelir sous les rebuts des minerais et le mépris.

 

            Le temps pour eux s'était arrêté au sortir de l'enfance, quand ils avaient quitté le soleil pour les terriers toujours plus profonds auxquels ils arrachaient des roches aussi lourdes que leur âme. Une âme trop pesante pour qu'ils s'en encombrent : les jambes et les bras moulus de fatigue, le vertige du ventre affamé, les yeux rouges que la lumière écorche, en voilà assez pour oblitérer les rêveries. Pour oublier que jadis cette terre était celle des tambours et des danses, de la pluie et du vent, des grands troupeaux aux cornes d'abondance.

 

            Ils sont morts de ne pas l'avoir revue, de ne plus l'avoir respirée. Morts de l'arrogance de ceux qui les avaient laissés nus de leur fierté. Xoliswa ne les a pas oubliés.

 

            Comme eux, elle s'enfonce chaque jour dans les entrailles de la mine de Savuka. Vêtue d'une combinaison blanche, protégée par un casque, des bottes et des gants épais, elle garde ses boucles aux oreilles pour diriger les opérations de forage qui feront sauter les veines aurifères. C'est elle qui décide où les explosifs seront placés, quand les faire exploser. Comme son père et ses aïeuls, elle endure la chaleur et le fracas des détonations, mais c'est elle qui a choisi de chercher son soleil profond sous la terre.

 

            Xoliswa est ingénieur. Xoliswa est noire, Xoliswa est femme, Xoliswa est jeune. Bientôt, elle sera à la tête d'une des plus belles mines d'or du pays. Elle sait parler aux hommes, obtenir exactement ce qu'elle veut. Elle sait que, ce qu'il ne faut jamais faire, c'est leur ôter leur dignité.

 

            Xoliswa achète ses bijoux chez Brown's, un excellent joaillier de Johannesburg. Porter de l'or est une question de fierté.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :