Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le temps d'une parenthèse

 

 

 

Le jardin a mis sa tenue vert printemps

 

Par-dessus le mur, grondent,

 

Quelques moteurs de camions.

 

Un avion, serait-il sanitaire ?

 

Vole au-dessus de ma maison.

 

Les éboueurs font leur tournée

 

Comme si rien n'avait changé.

 

Sauf leurs vies,

 

Perpétuellement mise en danger.

 

Ma boite aux lettres,

 

Une seule fois remplie,

 

Le facteur se confine.

 

Comme je le comprends.

 

Il y a assez de gens,

 

Qu'aujourd'hui, on assassine.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :