Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le tatouage, c’est une œuvre éternelle sur un support éphémère » de Pascal Tourain.

Que j'aurais aimé tatouer ton cœur des désirs cachés au centre du mien.

Qu'il m'aurait plu de poser mon regard sur l'iris azuré de tes yeux afin de voir l'océan d'amour de ton cœur immense.

Du temps de notre enfance au pays des margelles et des sarcelles autant qu'à celui de l'adolescence folle des luttes d'indépendance, je me souviens que l'espoir de l'amour brilla sans cesse dans le firmament étoilé de mes rêves éveillés. Comme si j'avais tatoué les joies de l'émerveillement dans le cœur des jeunes humains de mon entourage et dans le mien aussi.

Durant ces veillées au près du feu où dansèrent les flammes patriotiques pleines de l'ivresse des promesses d'un pays idyllique, tandis que je tatouais la fleur de lys sur l'avant-bras de mon jeune frérot, les tigres imaginaires de l'oubli se promenèrent à l'ombre touffu des sous-bois sous la lumière diffuse de la lune aux ombres floues qu'aucune luminosité terrestre ne transgressât jamais.

Et la vie poursuivi son cours et la peau osa se flétrir malgré toute l'espoir d'une jeunesse éternelle et l'enfant en sursis jouit encore et toujours d'une exceptionnelle longévité.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :