Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Dans le bleu de  ta cage,

Derrière l'étroit grillage,

Tu meurs sans horizon

D'un  air  nauséabond.

 

 

Tes larmes sont épuisées,

Et la source d'eau  salée,

Ne vient plus abreuver,

Tes lèvres desséchées.

 

 

Ta rage et ta souffrance,

Habilement muselées,

Te consument  en silence,

D'un feu sans pitié.

 

 

Petite hirondelle,

Ma sœur du néant,

Injustement sacrifiée,

Sur la terre d'Afghanistan !

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :