Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce mois-ci, je me suis intéressée au livre de Didier van Cauwelaert « Le journal intime d'un arbre » (1) qui raconte la vie des hommes depuis son poste d’observation au centre du jardin d’une belle propriété dont les propriétaires se succèdent. Trois cents ans d’existence immobile et donc spectateur d’un grand nombre d'événements et de changements. A travers le regard d'un poirier planté sous Louis XV et déraciné sous Sarkozy défilent donc trois siècles de la vie de notre espèce. L'arbre déraciné survit à travers ce que l'artiste fait de lui: une œuvre d'art. Je ne vous en demande pas tant, mais j’aimerais que vous vous plongiez dans l’écriture d’un journal intime et que vous rentriez, avec une grosse pincée d’imagination, dans la conscience d’un arbre, d’une fleur, d’un animal ou toute autre idée qui vous viendrait à l’esprit pourvu que ce ne soit pas une personne. Comme dans ce livre, vous serez les témoins du temps qui passe.

Racontez-nous.

 

(1) Résumé du livre : On m’appelle Tristan, j’ai trois cents ans et j’ai connu toute la gamme des émotions humaines. Je suis tombé au lever du jour.

Une nouvelle vie commence pour moi – mais sous quelle forme ? Ma conscience et ma mémoire habiteront-elles chacune de mes bûches, ou la statuette qu’une jeune fille a sculptée dans mon bois ?

Ballotté entre les secrets de mon passé et les rebondissements du présent, lié malgré moi au devenir des deux amants dont je fus la passion commune, j’essaie de comprendre pourquoi je survis. Ai-je une utilité, une mission, un moyen d’agir sur le destin de ceux qui m’ont aimé ?

Tag(s) : #Propositions antérieures
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :