Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Tu es lourd,

Empoisonné,

Tu étrangles l’âme et pinces le cœur.

Tu martèles bruyamment  les attentes bafouées,

Les histoires niées, les bouteilles à la mer,  tristement abandonnées.

Tes présents sont poignards,

Quand tu es l’unique retour d’un geste posé,

La seule réponse à un espoir exprimé.

Tu isoles, cloisonnes derrière un mur épais,

Tu es écho des souvenirs passés.

Tu es absence prolongée, sans espoir de retour,

Tu es...non assistance à personne en danger,

Ignorance, indifférence…

Presque divin, presque devin,

Tu rends paisible ou malheureux…

Regard tourné vers l’autre, ou miroir profond,

Absence qui torture, ou chemins  tortueux.

Il faut te résister pour ne pas sombrer

Pour entendre d’autres mains appeler…

Tes présents sont tremplins,

Quand, discret, sans aucun bruit,

Tu invites le respect, l’écoute, la paix intérieure…

 

Lorsque je te choisis,

Tu es repos, caresse…friandise rare, douce à savourer…

Je me vautre dans ton nectar luxueux, y puise un temps de pause, de recul, d’analyse…

Tu m'ouvres la porte  de l’essentiel, m’offres  la distance,

Tu me permets de réfléchir, me détendre, me ressourcer….

Tu suspends, prolonge les doux instants,

Les accompagne d’une musique rare et fine.

 

Complicité ou solitude,

Tu as de multiples visages…

L’un est plaisir, l’autre est souffrance…

Il faut t’écouter, t’apprivoiser

Et puiser, dans ta force

L’énergie d’avancer ….

Ciel étoilé ou soleil de plomb

Tu éclaires ou enlises l’être tout entier

Tu es d’or ou mortel,

Tu es tristesse aussi…

D’une seule lettre, un simple H, tu installes l’attention,

Grâce à toi, le malade pourra se reposer…

Toi, silence tant apprécié,

Toi, silence, impossible de t’ignorer….

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :