Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Pour faire une bonne confiture, choisir de préférence un fruit d'automne, par exemple une belle citrouille.

Comment reconnaître un tel fruit prêt à être transformé en ce délice doré.

Pour cela, attendez le mois d'octobre.

Parcourez la campagne pas encore dépouillée de ses merveilles.

Admirez au passage quelques trembles, au pied desquels se pelotonnent les trémouls au chapeau mordoré.

Chez un agriculteur, repérez une silhouette avenante, dont la rousseur vous met en joie.

Au portillon, carillonnez.

Ne vous laissez pas impressionner si le chien du propriétaire gronde.

C'est juste une tentative d'intimidation.

Bientôt, il viendra se coucher à vos pieds.

Là vous aurez tout le loisir de choisir parmi ces cucurbitacées, celle qui vous fera languir de gourmandise.

Partez à la recherche de quelques marrons. Vous les trouverez sous un châtaigner, ses feuilles étalant leur tapis rouille sur le sol.

Ne vous laissez pas tenter à vouloir caresser les bogues chatoyantes : elles piquent !

Voici le jour des confitures.

Il se peut que ce jour-là, un brouillard mystérieux fasse disparaître la nature aux teintes rouillées. Ou bien qu'une brutale averse arrivant par rafales noie les tons chaleureux du décor automnal.

Pendant que la confiture se prépare, votre petite fille se confectionne des breloques avec les graines de citrouille.

Dans une bassine cuivrée aux reflets carmin, bouillonne une écume généreuse.

Bientôt, elle moutonne, crevée de bulles opaques offrant des nuances caramélisées.

La confiture est prête.

Luisante, translucide, elle s'écoule dans les pots transparents, qu'elle colore jaune orangé.

A vos tartines!

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :