Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Non Adèle ne rêvait pas, elle venait de vivre un moment pénible et ne souhaitait pour rien au monde connaître plus cet individu ou un de ses semblables.

 Qu'allait t'elle faire ? tout raconter à la police?

 Cette soirée avait décidément très mal commencée. D'abord dans son restaurant préféré "au Bouton d'Or", puis son retour sous une pluie battante et son arrivée devant l'immeuble en feu, elle s'arrêta nette, stupéfaite et essouflée à cause des kilos superflus, et sentait les palpitations de son coeur s'accélérer.

 

 Depuis qu'elle avait repris du poids, elle ne rentrait plus dans aucune de ses robes et tous ses chemisiers étaient beaucoup trop petits.

 Comme à chaque fois qu'elle sortait, elle se dirrigea vers la chambre de sa mère, entra doucement et ouvrit l'armoire avec beaucoup de précaution de peur que celle ci ne cède sous le poids des vêtements.

 Elle décrocha le ceintre de la roble bleu à pois blanc, retira la ceinture qui sans conteste ne la mettait pas en valeur.

 Puis elle prit le grand foulard de soie assorti à la robe le noua sur ses épaules disgracieuses qu'elle retira aussitôt.

 

 Donald, le gros chat noir bien calé sur le lit s'approcha de sa maîtresse et joua avec le foulard dénoué et tout froissé.

 

 Adèle ne prêta aucune attention au jeu de ce gros matou, près du lit et comme à chaque fois qu'elle entrait dans ce lieu, elle regardait la photo du mariage de ses parents.

> Monique sa mère, à l'époque, au physique malingre et au sourire absent disparaissait devant la corpulence de Raymond, pas plus souriant.

> Non, se répétait elle chaque fois, ce mariage était une erreur, un "accident de parcours", Adèle le savait depuis longtemps et encore plus en ce jour maudit...

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :