Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'ai la mémoire pleine de ce frère de cœur qui fut un jour mon père, une autre fois l'ami cher, un homme de tempérament comme j'aurais voulu être.

J'ai la mémoire pleine de cette sœur d'âme qui fut un jour ma mère, et dont je garde précieusement en moi comme le journal d'un corps, son corps devenu mien.

Les merveilles, les sept et toutes les autres qu'on a oublié ne sont rien devant l'éclaircie, ce bout de chemin qu'ils ont creusé dans les nuages du néant pour moi.

Les jungles anciennes ont eu les sauvages pour les peupler d'Humanité, ma vie a eu ce frère de cœur, cette sœur d'âme pour donner sens à ma vie.

Si tous les pères viennent d'Adam, toutes les femmes s'appellent Marie ou Meriem. S'ils furent tous deux la source de mon corps et de mon âme, elle seule a su me guider sur le ruisseau vivant de l'amour.

Amy, ma fille, Zineb, mon garçon, avant que ne vienne le crépuscule, avant que je ne m'endorme pour la longue Nuit, je voudrais que vous compreniez plus que je n'ai appris. Je voudrais que cela vous prenne moins de temps qu'à moi pour comprendre que même orphelins, même rejetés, nous avons tous une famille en notre prochain. Qu'il soit différent ou semblable, qu'il soit bourru ou aimable, qu'il soit bon ou mauvais, il est de notre famille.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :