Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des petits ronds dans l’eau, creusés par la pluie,

Des vaguelettes, des bulles, des traces de vie,

Des touches de bleu marine, de l’encre, du lavis

Des éclaboussures de blanc sur la toile endormie

Et tes paupières translucides comme un trésor échoué

Depuis la grève sauvage jusqu’aux lointains sommets,

Et tes cheveux roux, par la mer abreuvés

Ma déesse, mon amour, ma muse, ma beauté !

 

Et toutes ces vagues, déversant une liqueur laiteuse

Tu les as si souvent fredonnées comme une berceuse,

Sous mes coups de pinceaux, belle et gracieuse

Mon Aphrodite, ma nymphe, ma baigneuse !

 

Mais le bleu amer de tes yeux s’est fondu dans les eaux

Se répandant au creux des rochers sans un mot

La toile jaunie par le temps, demain se fera l’écho

De nos amours, méli-mélo d’une passion en pinceaux.

 

J’ai gravé dans mon cœur ton sourire d’enfant

Qu’un amas de lumière bleue ravivera aux vents

Quelques touches d’ocre pour le soleil levant

Quelques larmes pour arroser le printemps.

 

Ma déesse, mon amour, ma muse, ma beauté

A jamais dans mon aquarelle confinée !

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :