Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dominico dort au ras du radeau

L'eau monte à son bords

Le dos de Dominico craque en un do grave

L'homme a honte aux bords

Docile dorénavant dos à dos

Dominico bascule sur son radeau

Lape l'eau de sa langue d'ocre chargée

Le Rio bravo a ce goût d'or et de fer

Qu'on cueillait autrefois là-haut

Le dos lourd d'eau et le ventre léger

Dominico domine la douleur

Ses bras ballant se font rames

Se donnent et s'adonnent au courant

Et dotent le radeau d'un nouveau credo

Un dominé derrière, un dos mouillé devant

Dominico rêve d'Eldorado

Adieu pays d'or et de lumière

Hello pueblo d'or et de billets verts.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :