Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que ce fut long de gravir tous ces étages. Ma mère, comme un vieux met réchauffé, est vite retombée à plat. J'ai vite fait d'occulter cette vison décadente pour ne pas me sentir, comme souvent, otage de ses défaillances physiques et de ses réflexions, manifeste de son agacement à me voir si peu empathique vis-à-vis d'elle. Je l'ai donc laissé là à faire semblant de suffoquer pour m'attendrir. J'emboîte le pas aux autres individus venus s'oxygéner au sommet de la tour. Cette petite expédition hebdomadaire m'enchante toujours autant, agissant comme un exutoire à mon manque d'activité bureautique. Enfin, me voici la tête au vent, les sourcils froncés et les yeux plissés pour faire face au soleil parisien. Serein, je m'allume une cigarette bien méritée, n'en déplaise au reste de l'assistance dédaigneuse.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :