Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Automne finissant,

un soir de douce tiédeur,

c'est le moment peut-être

de respirer entières,

en ses odorants flacons ,

les  senteurs molles de la terre,

c'est peut-être l'heure de suivre

l'évanescente vanesse

en ses ultimes prouesses

et d'admirer, juste un instant

ses ailes de feu déployées

aux crêtes acérées des feuilles.

Automne finissant

c'est le moment peut-être

de renaître

et prolonger

(croyant que tout se meurt)

la vie secrète des jardins,

emprisonner l'oiseau

en ses derniers bémols,

laisser mûrir le tournesol,

offrir ses graines à la terre,

ou en hiver

au peuple de l'air en disette...

 

Automne finissant,

c'est le moment peut-être

de se produire en  spectacle

pour la tardive rosacée

qui va, soufflant en  avant-scène

ses pétales, ses étamines,

salut au dernier cosmos

et aux lourdes noix

quittant bruyamment leur bogue,

comme la pomme son pommier

et comme au creux de mon panier

s'en va le lérot  grignoter...

Automne finissant

quand le soleil est encore chaud,

c'est le moment peut-être

d'applaudir son  dernier show

en son ultime tournée.

Comprends bien

que si je garde en moi toutes ces merveilles,

c'est pour qu'un jour elles t'étonnent,

qu'elles réveillent

et perpétuent

aux saisons de nous-mêmes

la vivance de nos hiers

et au printemps de nos hivers

les plus beaux fruits  de nos automnes.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :