Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visage émacié couleur carbone,

Fanchon s’écroule dans sa chambrée.

Il a tourneboulé ses neurones,

Dans la drogue elle s’est enfoncée.

Sans atermoiement  l’a jeté à la rue,

Lui crachant son haleine fétide,

Elle a pleuré son grand amour déçu,

Accablée par des pensées morbides.

Paradoxalement elle l’aime encore,

Mais souhaiterait  le voir mort.

Elle passe ses journées à l’attendre,

Dans l’encoignure d’une porte,

Elle finira par se pendre,

Des anges dans le ciel l’emportent.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :