Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

V enez, regardez,

E lle s'étire sur ma ligne,

I mpalpable et pourtant réelle,

N erveuse ou alangui, elle vibre

E t palpite sur sa tracée. Maligne,

S ûr d'elle, par foi, elle dérive.

 

B erçant les maux sur mes rives

A vec cet allant parfois cruel,

I l lui arrive de compatir

S ans pour cela se faire la belle,

E vidant sa veine à l'air libre,

R icochant sur la mer de mes pensées.

 

L ibre d'y déposer ses baisers,

I l n'en faut pas moins d'une ritournelle B ien cadencé pour la faire virevolter.

R ien ne peut ralentir sa danse

E t l'entraver quand elle décide ainsi de partir.

 

T elle une plume par le vent ballottée,

O n la croirait moins légère quand l'arrogance

U tilise sa vélocité pour en imposer.

R ieuse ou perfide, téméraire ou timide,

M esure reste à sa portée.

E ludant ses déserts arides,

N oircissant le fil de sa volonté,

T elle une maîtresse tourmentée,

E lle est constamment en recherche d'équilibre.

 

J amais, pourtant, elle ne me quitte,

A lignant signes et arabesques variés

S ur de larges plages de fibres.

M iroir s'en tint à mirer mes délires,

I les de jasmin que ces écrits abritent,

N e vous arrêtez pas à ce qu'elle vous fait lire.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :