Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des bouquets de lavande aux bouquets de jasmin,

Des baisers endiablés aux étreintes sans fin

Le temps a tissé sa toile au fil des années

Le rideau est baissé, la pénombre a gagné.

 

Comme un pantin de bois à un fil suspendu,

Nos corps fragiles et chancelants à demi nus

Se disloquent dans leur chair frêle et tourmentée

Ne laissant que les os comme unique cachet.

 

Nos veines à fleur de peau comme un ru, asséchées

Perdent leur éclat vermeil jadis si glacé

Le temps a passé et les racines ont muri 

Et nous voilà devenus son pantin chéri.

 

Libre à toi de regarder le temps t’humilier,

Dégrader ton corps et ton esprit en papier

C’est pour moi le moment de couper le fil blanc

Et de m’affranchir de l’avenir qui m’attend.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :