Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et voila, à mal maîtriser notre gouvernail,

C'est à la dérive que nous sommes partis.

Une houle agitée nous chahute vaille que vaille,

Ecueils et récifs pointent à l'horizon.

Il aurait mieux valut que les alizés nous baignent,

Lèchent nos voiles et bercent le roulis,

Plutôt que de subir ce vent félon

Hurlant, nous agressant telle une teigne,

Avalant nos vociférations noyées dans sa bruine. 

Rochers couverts de lichens nous frôlent dans cette débandade

Et aucun phare à l'horizon pour éviter notre ruine.

Avalant nos espoirs et nos esprits criants chamade,

La tempête pousse notre coquille sans prendre de gants.

Il nous faudrait un miracle pour ne pas finir brisés.

Zone de mort que cette péninsule, arguant

Et gueulant de plus belle, pour mieux nous avaler.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :