Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ils avaient quitté le port, sereins

La mer agitée par une faible houle

Les vents alizés en un même souffle

Poussaient le trois-mâts plutôt bien

 

Tous faisaient grand travail

Guettant avec rigueur l’écueil

Mais, le phare et son œil

Était là, guidant depuis un bail

 

Les marins plutôt soucieux

Guettaient le récif émergeant

Agrippé au gouvernail, changeant

De quart, souvent les anxieux

 

Trop tard, ils aperçurent effrayé

Une péninsule, pas sûr

Des lichens couvrant des rochers comme tonsure

Et l’étrave percutant explosait, disloquée

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :