Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poupée cassée, fragilisée

Happée par la douleur, feulant

Comme un tigre affamé,

Dans le tréfonds de tes dix ans,

 

Gisant, au milieu des gravats

Les doigts ramassés en faisceau,

L’ourlet de ta robe fuchsia

Baignant dans le sang de tes mots,

 

Je me souviens, poupée de chiffon,

Dans cet écheveau de brume

Des touffes dorées de ton chignon

Défait, courant sur le bitume

 

Et de sa cravate de chanvre gris

Intimement nouée autour de ton cou

Et de son visage, grimaçant de mépris

Trop furieux d’avoir cassé son joujou.

 

Petite poupée de chiffon

Accepte que je te dédicace ces mots

Comme un parfum amer de trahison

De connivence  et de sanglots.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :