Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tuer le temps qui passe à coup d'images floues

Ma vue lasse se brouille et mon cœur saigne tant

Maudits mots dits sans blason pliant sous le vent

Mon cou lâche se grippe comme un vieux verrou

 

Au royaume des sens, s'est éloignée ma vue

D'un récent passé, décent, m'a-t'on dit pourtant

A soixante-dix printemps c'est bien attristant

De sentir sa vie ainsi toute décousue !

 

Des images dégriffées  parfois se croisent

Sans jamais dans mon esprit un instant s'ancrer

Valsent, par foi, les marionnettes de papier

Si lugubres, tant voilées et discourtoises !

 

Vois au loin le crépuscule levant son nez

Et le vent fougueux hurler de sa grosse voix

Que tu as fini enfin de porter ta croix

Vois ces années fuir mais crois en ta destinée.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :