Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tout s'est déroulé tellement vite

Que je n'ai même pas pensé à la fuite,

 

Bien sûr, je me dérobai face à l'interrogatoire

Qu'importe! Bientôt, je me retrouvai dans le noir,

 

Maintenant, il est  trop tard pour tourner la page

Puisque je me retrouve recroquevillée dans une cage,

 

La peau marquée de zébrures

Le visage plein de boursouflures,

 

Peu à peu je deviens folle

Parmi tous ces crachats sur le sol,

 

Ne plus pouvoir marcher qu'en tanguant

Voir la mort qui approche insidieusement,

 

Vouloir sentir sur ma peau l'effleurement de la brise

Souhaiter revoir, pour la dernière fois, ma chère Lise,

 

Espérer ciller à la vue de la vive lumière

Ah! Si seulement je pouvais revenir en arrière!

 

Maman, si tu voyais ma vie

Tu prendrais pitié de ta petite fille.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :