Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Si deux mille quatorze, ses promesses avait tenues

Avec regret, ses portes je fermerais.

Des vœux sous le gui,  au gui l’an neuf,

Comme coutume veut et le dit,

N’ai rien vu accompli.

Ou ma mémoire s’est enfuie.

Où étais-je ce jour-là ?

Dans quelles brumes de l’oubli, étais-je plongée ?

Alcools, champagne et cotillons

Effacées, les bonnes résolutions

Envolées, les belles idées et leurs générosités

Où diable ont-elles bien pu se nicher ?

Etaient-ce châteaux en Espagne,

Rêves chimériques ou insensés ?

De tout cela, plus rien ne sais.

Juste une pensée, pour ce passé

Déjà éloigné, si vite envolé,

Que vivent l’amitié toujours

L’amour et la solidarité.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :