Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Sur le mailing était marqué "Séjour à sensations pour chevalier des temps modernes". Ça paraissait sympa à première vue, mon fils Paul était enthousiaste et se préparait à vivre une aventure pour ses vacances de Pâques. Le mailing promettait de nombreux lots à gagner aux participants.

 

Le premier jour Paul se présenta sur le site avec d'autres gamins du même âge. Il fut revêtu d'une combinaison et d'un casque. Une mission lui fut confiée : sortir très vite d'un combat de paint-ball pour aller chercher une clef qui ouvrait un coffre placé dans une maie cachée quelque part.

 

Notre héros fut jeté dans l'arène, les adversaires étaient coriaces, mais après maintes attaques il put passer à travers les mailles du filet et franchir le premier la porte pour la suite de l'aventure. Des hommes chargés de la maintenance l'aidèrent à se débarrasser de sa combinaison et de son casque.

 

Devant lui se tenait les ruines d'un vieux château et ses dépendances. Il avança, une femme maigrichonne, déguisée en bohémienne lui proposa de lui lire les lignes de la main. Considérant qu'elle était là pour lui faire perdre du temps il s'en alla. Un concurrent arrivait derrière lui et resta écouter la bohémienne. Paul comprit alors qu'il avait peut-être fait une erreur en l’évitant car elle devait fournir des indices, il retourna sur ses pas. Pendant ce temps, l’autre concurrent se dirigeait déjà vers le château.

 

-Ah ah ricana la gitane tu as changé d'avis, mais trop tard ! L'oiseau de mauvais augure est maintenant au-dessus de ta tête.

 

Découragé par ses paroles, Paul ne savait plus que faire, puis il se ressaisit, après tout cette phrase était peut-être un indice, cette pensée l'aida à maintenir une bonne combativité et il reprit sa route. Tout près de lui, une voix nasillarde se fit entendre, ça venait d'une vieille grange, il entra, ne vit rien, mais de nouveau perçu le son d’une voix, il écouta, quelqu’un criait.

 

- l'affaire est dans le sac.

 

 Il leva la tête et vit un oiseau dans une cage,

 

-ça doit être un mainate se dit-il. Il faut peut-être trouver un sac.

 

Il sortit, plus loin il y avait de l'agitation, des gamins s'affairaient à vider des sacs. Ils cherchent la clef, bien sûr, se dit Paul. Il y avait des quantités de sacs et ils étaient tous remplis de foin.

 

-Autant chercher une aiguille dans une botte de foin, disaient les participants.

 

Consterné notre héros fit demi-tour. Soudain il eut une idée et retourna vers la grange, saisit une échelle qui trainait, entra, et la plaça contre le mur, l'oiseau ne disait plus rien. Paul ouvrit la porte de la cage sous l'œil d'un garde qui surveillait son manège.

 

 -T’es un malin toi, criait l'oiseau.

 

Eh oui il y avait bien un petit sac au fond de la cage et à l'intérieur une petite clé.

 

Il courut vers le château, on ne pouvait y entrer qu'en montrant la clé, la maie se trouvait bien là. Paul récupéra le coffret posé au fond et l'ouvrit fébrilement, espérant une belle récompense. Dedans il y trouva … UNE AIGUILLE… et un mot où il était écrit, bravo, tu as trouvé le premier indice : l'aiguille de la botte de foin, rendez-vous au prochain jeu, tu as un avantage sur les autres.

 

Paul était en colère « c'est gros comme une maison, on se moque de nous dans ce jeu » se dit-il.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :