Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Devant les paupières closes de ton regard sublime
De nos cheveux entremêlés dans le fond des abîmes
La forme de nos corps se mêle dans une infinie couleur
Immobile comme la pierre des milles senteurs
Toujours nous dormirons dans la lumière
A l'éternel soleil de nos rêves
Sans plus pleurer des lointaines souffrances
Qui nous conduisaient à tant d'errance

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :