Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

T oi ma princesse, tes paupières fleuries, ne baiserai plus.

A mour, de cette vie cruelle, brisé,

J e ne peignerai plus, instants précieux, tes cheveux.

 

M on âme, tes gracieuses formes ne caresserai plus.

A mant errant dans cette vie, couleur chagrin,

H abite en ces pierres, mon amour, pour toujours.

A mie, ma lumière, sans toi, mon cœur est obscurité.

L’amer soleil ne se lève plus que pour me voir pleurer.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :