Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

A languie, dénudée, les cheveux dénoués

M a princesse, mon amante, la forme de ton corps

O pulent, couleur albâtre, que je désire encore

U nir au mien, puis graver dans la pierre

R appelant pour toujours : nous nous sommes aimés.

E xauce mon souhait, et cesse de dormir :

U n nouveau jour se lève tout baigné de lumière.

S ortons une fois encore nous gorger de soleil

E t puis séparons-nous sans pleurer ni souffrir.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :