Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 


"Durant les jours suivants, elle s'acquitta de ses tâches quotidiennes à la façon d'une somnambule. Le silence dans la maison où se pressaient les souvenirs, se révélait insoutenable".

 

Des pensées incontrôlables passaient devant ses yeux. Elle se cognait aux évidences, n’en pouvant plus de revivre le passé. Le vide hurlant de son corps accompagnait celui de ses sentiments.

Elle accrocha une feuille de papier et y jeta ces mots :

 

Souvenirs, souvenirs,

Je trouve encore tes chaussettes sales,

 Et  son rouge à lèvres

Sur le col de tes chemises.

 

Je me souviens de ce jour-là,

Où tu me tenais embrassée,

Me berçant de mots tendres

Qui disaient amour-éternité.

 

Souvenirs, souvenirs,

Mais voilà qu’un beau jour,

Tu as oublié de m’aimer,

Mille tourments tu m’as laissés.

 

Et de tes absences cruelles,

J’ avais fait ma nourriture.

 

Souvenirs, souvenirs,

Les jours bleus sont effacés.

 

Souvenirs, souvenirs,

Quelque part ils sont enfuis.

Où, je ne veux pas savoir,

Ma mémoire les enterre.

 

Tu m’avais dit « Je t’aime »,

J’avais répondu « Moi aussi »,

Et nous allions amoureux ,

Et pour toujours amants.

 

Souvenirs, souvenirs,

Tu as quitté ma vie,

Creusant mon désespoir,

Nourri de ton indifférence.

 

On dit que paroles s’envolent,

Et pourtant j’y avais cru.

Souvenirs, souvenirs

Je ne suis plus ton destin

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :