Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Je pensais tout naturellement avoir des nouvelles de toi dès le lendemain. J’écrivais ton nom sur le clavier, ma manière à moi de t’appeler mais ton nom est resté là suspendu à mon écran sans retour. Je me suis alors mise en mode « attente » tout en pensant que si ce n’était pas aujourd’hui alors ce serait sûrement demain. Je restais optimiste et l’humeur joyeuse de notre dernière rencontre, ta voix raisonnait en moi aussi je pouvais donc bien encore attendre un peu.

 

Le surlendemain, toujours pas de réponse : je pris une grande respiration et me confortais encore à la douceur de tes paroles tout en discutant çà et là comme si de rien n’était. Mais au fur et à mesure que les jours s’écoulaient sans signe de vie de ta part quelque chose en moi se mit à chavirer avec le questionnement habituel qui s’en suivait. Je me mis à compter, décompter le temps qui nous séparait de plus en plus dangereusement. Je te jetais hors de moi pour quelques heures en me disant : « ok c’est bon j’ai compris » et te reprenais dans mon cœur plus tard comme un soulagement de t'avoir à nouveau près de moi dans mes pensées prétextant que tu étais sûrement occupé par quelques affaires importantes. Je me réjouissais même en pensant que j’allais certainement t’entendre tout à l’heure et je me tenais prête à t’accueillir pour le cas où tu passerais par là.

 Mais résolument, tu ne venais pas et les jours passaient et tu n’es pas venu et je me demande encore si tu viendras.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :