Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Sur le plafond je lis   2 heures, projetées par le radioréveil piloté.

Cruel rappel... Il n'y qu'une heure que j'ai éteint la lumière.

 

 Déjà  ma nuit est finie !

 

Je tente de ruser, me prépare une tisane, regarde à la fenêtre de mon bureau,  on ne sait jamais quelque chose pourrait me distraire… mais  ma main rode  cherchant à accomplir le geste qui me tourmente.

 

Supplice de la volonté, je tente de rester passive, j'essaie de me rallonger dans ce lit pourtant si douillet, de méditer, d'écouter de la  musique, mais rien n'y fait,

 

 Je le sais pertinemment que je vais céder. Je veux cependant croire le contraire, me  convaincre, que je suis capable de résister, illusoire…

 

A bout de résistance, entre torture mentale et plaisir à venir, je me relève, je cède, j'abandonne allègrement mon autosuggestion.

 

Et je reviens décidée dans mon bureau, et là, cette fois, ma main ne rode plus, mais d'une façon furtive presque hypocrite, mine de rien, comme par hasard, appuie sur le bouton de l'ordinateur.

 

J'ai abdiqué, plus de remord, j'y suis, j'y reste.

 

Oui c'est là   ma réalité : sans lui, ce grand écran, je ne peux respirer…

Il est mon souffle, la source inépuisable, où je puise tant de choses.

 

Combien de fois n'ai-je pas préparé une dédite pour l'abonnement à ce fournisseur infernal, autant de fois, je n'ai pas fait partir cette renonciation.

 

J'ai analysé cet engouement, il a bien sur sa cause, et je me dis que cet envoûtement, n'est pas pire que celui de s'alcooliser, de fumer ou plus grave se droguer.

Pourtant il en est une drogue, je ne peux plus m'en passer.

 

Cela a commencé il y  plus de quinze ans .

 

Quelques heures au début l'unique  fournisseur d'accès, au nom en W, a  vite transformé les dix heures, en heures illimitées.

 

Et là le surf à commencé à l'infini, véritable vague déferlante.

 

 Des logiciels créateurs, téléchargés, au nom de la culture  pour donner bonne conscience, Dessins, Mots croisés, Mots Fléchés Puzzle Scrabble, pour, à chaque fois, avoir le  plaisir de création ou de l'érudition...

Ainsi l'habileté,  la culture sont entrées dans mon univers...

 

 Je ne ferais cependant  pas l'apologie de ce moyen de communication, sachant qu'hélas, il engendre d'autres addictions

 

Mais pour moi, il est mon seul compagnon, me relie au monde, et  cependant  m'isole.

 

 J'ai essayé de m'en défaire, aucune panne ne m'a rebutée qui aurait pu entrainer mon renoncement… J'en ai même un deuxième, portable celui-ci , pour mes déplacements.

 

Ce moyen omniprésent me permet aussi d'écrire avec facilité, c'est ce que fais par la présente, et pour déculpabiliser je me dis qu'il me permet de m'accrocher à la vie,  de communiquer épistolairement avec la famille, les amis …

 

Et bien non, rien fera que j'y renoncerais, quinquagénaire et accro, je suis, et resterais et , et pour mon désarroi  culpabiliserais

 

Cependant je ne demeurerais pas sur cette impression possessive, je l'oublie, ingrate que je suis,  quelques heures par jour,  pour aller dans le « monde », mais si peu !

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :