Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

A l’approche du 30ème siècle, il ne reste que peu d’humains sur cette bonne vieille Terre, qui été peu à peu colonisée par les machines, puis par des extraterrestres. Imaginer un dialogue entre une de ces machines et un extra-terrestre fraîchement débarqué.

Placer les 5 mots suivants : POUSSIERE – CENTIEME – POUDRE – DESERT – ESPACE.

 

R4W76 se remit debout, étira sa grande carcasse d’aluminium, tout en essuyant la poussière agrippée à sa poitrine d’acier inoxydable.

- Ouf ! Ça va, je n’ai rien de cassé, se dit-il. Par contre ma capsule est complètement foutue.

 

Perché au milieu d’une décharge hétéroclite, il essaya de repérer des congénères.

- Eh debout là-dedans, tas de fainéants ! Ce n’est pas l’heure de roupiller ! Eh, il y a quelqu’un ?

Personne ne lui répondit. Il enjamba alors la pyramide de vieilles ferrailles entassées là depuis longtemps, se piqua un orteil sur une fourche rouillée, et dévala de l’autre côté du monticule pour se retrouver face à face à une drôle de créature, la seule debout, à des centaines de mètres aux alentours.

- T’es qui toi ? Who are you ? Como te llamas ? Как вас зовут?

La machine bizarre fit cligner ses trois yeux, amena trois dollars sur son front, et baissa son bras en signe de reconnaissance.

- Et toi ?

- Moi, je m’appelle R4W76. J’ai un peu perdu les pédales en traversant l’espace-temps et je viens de m’écraser avec ma fusée. J’arrive d’un système solaire à trois galaxies d’ici.

- Moi, je suis une machine à sous, on a failli m’écraser l’année dernière dans une vieille décharge du désert de Las Vegas, à quelques kilomètres d’ici, mais j’ai réussi à m’échapper juste avant le broyage. Qu’est-ce que tu viens faire ici ? Tu viens jouer, toi aussi ? - Je cherche un pote, porté disparu depuis une année lumière.

- A quoi, il ressemble ? Parce que moi, des drôles de type, j’en ai vu dans le coin, mais je n’ai plus toute ma tête ! J’en ai vu défilé un max et ils se sont fait un paquet de fric.

- Il est plus petit que moi, il ressemble à un congelo avec des jambes en verre, une tête comme une cocotte-minute avec un écran LCD sur le front. La dernière fois qu’il a été vu, il avait chapardé une navette  pour aller empêcher des essais nucléaires sur Terra Nova, mais un orage intersidéral a du déréglé ses instruments et on a perdu sa trace.

- Moi, ça me dit rien. Mais avec une tête comme ça, il a du se faire remarquer. Tu devrais aller par-là, suivre les rails jusqu’à la fabrique de puces, tourner à gauche après le premier gratte-ciel que tu verras. Devant la tour Eiffel, interroge le panneau solaire, il a une sacrée mémoire.

- Merci, mec. Sans toi, j’étais perdu. Je te laisse ma radio pour te tenir compagnie jusqu’à mon retour.

- De rien. Ah, si tu vas en ville, ramènes-moi du dégrippant et de la peinture. Il faut que je me fasse beau, j’ai des visées sur la vieille télé qui traîne là-bas. Trouves moi aussi de la crème antirides et de la poudre de riz, je lui ferai un cadeau, ça devrait lui faire plaisir.

R4W76 se remit en route. Il fit clignoter un instant ses LED, tourneboula sur lui-même, passa sa première vitesse, ajusta son écran plasma et prit le chemin indiqué jusqu’au fameux panneau.

- Eh oh ! du panneau ! T’es réveillé ? cria-t-il quand il arriva devant le panneau solaire.

- Hein, quoi c’est à moi qu’on cause ?

- Ben oui, je ne vois que toi dans le coin qui soit en état de faire la causette. Salut vieux ! je cherche un pote à moi, je te montre sa photo.

- Ouaip… je le connais. Il joue tous les soirs au deltaplane au-dessus des casinos avec une vieille fusée. A cette heure-ci tu le trouveras sur le toit du Bellagio. Il doit enregistrer une émission sur Internet pour la Centième de l’atelier d’écriture.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :