Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je vous laisse mon âme
en vous confiant le sort
de mon pauvre trésor

Dans ce grand hôpital
un morceau de mon coeur
se bat contre les heures

Tandis qu'à la maison
l'autre partie s'étiole
frôlant la déraison

Comprenez-moi, docteur,
que ma petite souffre
me plonge dans un gouffre

Une angoisse profonde
que seule peut connaître

Celle qui mit au monde
ce divin petit être...

Oh dîtes-le vraiment :
Garderez-vous longtemps
Mon tout petit enfant ?
Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :