Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il est une mère
à nulle autre pareille
dans ses bras ouverts
confiant, je sommeille

C'est elle que je supplie
au coeur de la tourmente
dans la souffrance extrême
elle vient à mon secours

Elle répond si vite
que s'envolent les mots
dans ce coeur à coeur
entre ciel et terre

A son front scintille
la petite étoile
qui doucement brille
sur toutes les femmes

Viens je serai pour toi
maman
un peu de cette femme
que tu n'as pas connue

Je serai la Vierge
la toute pure
je serai la mère
que tu n'as pas eue

Je me suis gardée
pour cette berceuse
que je chanterai
à l'aube précieuse

Où ma tendre mère
laissant là ses bagages
prendra le chemin
du dernier voyage

Oh Reine de Grâces
vous qui connaissez
la ronde éternelle
du temps qui passe

Laissez-moi encore
des jours, des semaines
pour dire à ma mère
ô combien je l'aime
Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :