Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Bonjour, vous êtes bien le délégué de la confédération des génies de lampes à huile?

- (sans même lever la tête de ses papiers) Bonjour prenez un ticket et faites la queue comme tout le monde. Numéro 465854655 s'il vous plait !

- C'est pas que je veux pas, mais j'avais pris rendez-vous. C'est que je bosse moi !

- Vous avez rendez vous avec ?

- Avec urgence parce que ma situation est désespérée!

- Attendez que je regarde dans mon planning. Ah ben oui j'ai une note pour une réclamation à 12h50. Vous avez une minute d'avance.

- J'avais peur de pas trouver alors j'ai pris mes précautions. J'ai essayé de faire un mappy pour localiser l'antenne syndicale mais impossible! Alors je suis parti un peu à l'aveuglette (vous savez à travers le trou de la lampe on n'y voit pas grand'chose). Heureusement je suis tombé sur un Djinn indigène qui m'a accompagné. C'est bon maintenant la minute est passée on peut se voir?

- Oui parce qu'à force on aurait eu une minute de retard. C'est pas que ça m'embête, hein, après tout on a l'éternité, mais vous savez comment ils sont les hiérarchiques ils veulent du rendement. Alors c'est quoi votre problème ?

- Je vais tout vous expliquer mais, vous pourriez pas me rendre un service avant?

- Rendre un service?... Mm... Lequel ? Non madame je parle avec monsieur, et prenez un ticket faites la queue comme tout le monde. Alors c'est quoi ce service ?

- Si vous pouviez frotter un peu sur ma lampe. Je serais plus à l'aise pour qu'on discute. Je me sens un peu à l'étroit.

- Oh pardon ! J'ai tellement l'habitude vous savez, je ne fais même plus attention. Frt frt. Ça y est. Ola ! Vous avez mauvaise mine dites moi ....

- M'en parlez pas! Si vous saviez ce qui m'arrive !...

- Non, justement pas. Alors... Non, madame le distributeur de tickets n'est pas en panne et veuillez rester derrière la ligne bleue. Dites moi...

- Voila. Je suis génie depuis 656 ans (vous pouvez vérifier sur ma fiche). C'est pas mal, non?

- Pas mal du tout ! Encore dix ans et vous pourrez passer au département Envers, je crois qu'ils exigent 666 ans de services avant de faire passer aux sévices.

- Ça c'est pas gagné. Ils prennent sur dossier. J'ai un pote qui s'est présenté. Il a été refoulé sous prétexte qu'il s'est trompé sur un cas. Une blonde qui lui demandait de devenir intelligente. Il l'a teinte en brune, pour rigoler, ça a pas plu du tout. Il s'est pris un blâme. Résultat, à l'examen de son dossier on l'a envoyé dans une jarre au fond de la méditerranée. Depuis il attend Cousteau!

- Il a un peu anticipé. C'est vrai qu'ils n'aiment pas qu'on outrepasse, ces choses là ne sont bien vues que si vous êtes déjà classé mauvais génie. Moi même... Hein ? Non madame je vous ai déjà dit que... Ce n'est pas mon problème et d'ailleurs je suis déjà en rendez vous ! Bon j'en étais où ? Ah oui donc je suppose que vous voulez qu'on appuie votre dossier auprès de Lucifuge pour votre promotion ?

- Non, non, ça n'a rien à voir! Je viens parce que j'ai un problème. Un grave problème. Mais puisqu'il vous dit d'attendre, vous allez nous emmerder encore longtemps?! Y'a pas un service de sécurité ici?

- Ben si mais Cerbère fait la grève sur le tas et n'a pas précisé lequel. On le cherche partout. Bon alors c'est QUOI ce problème ?

- Vous pouvez pas lui dire d'aller faire tinter ses clochettes ailleurs? J'arrive pas à me concentrer moi. Et mon problème est grave, même très grave !

- Je voudrais bien mais la dernière fois que j'ai remballé une fée je suis resté coincé dans une citrouille jusqu'à minuit ! J'ai pris un retard fou avec toutes ces bêtises ! Si c'est grave c'est donc sérieux. Je vous écoute... (avec l’air de s’en moquer éperdument)

- J'y viens. Voila. J'étais dans ma lampe depuis une bonne dizaine d'années, je flottais en attendant un quelconque radeau. Mais rien. Maintenant avec les GPS et autres balises on nous laisse plus le temps d'aborder des naufragés.

- Vous n'avez pas de client ? Mais, je vois dans votre dossier que vous êtes affecté chez monsieur Schmidt depuis au moins six mois ? Pour une simple mission 3 voeux ? C'est quoi ce bordel ?!

- Vous allez pas vous y mettre! Je vous dis que j'ai un problème grave! Tiens ! Puisque vous avez le dossier sous les yeux, regardez bien : en 1998 j'ai reçu la médaille du mérite pour avoir exaucé le voeu d'un sélectionneur de foot et je peux vous assurer que c'était pas gagné!

- Ha c'était vous et trois zéros ! C'est vrai que là vous avez fait fort. L'avait presque envie de tenter le coup avec des kangourous si je me souviens bien. Bon, bon, vous énervez pas. On n'est pas humains après tout. Prenez votre temps et expliquez moi.

- Non la coupe du monde c'était un collègue qui s'est planté. Moi j'ai bossé pour l'entraîneur de Clermont Ferrand qui voulait de nouveaux équipements pour son club. Je peux vous dire que c'était pas gagné. Et oui madame! Nous on a des missions importantes! On passe pas notre temps à voler dans les forêts la baguette en l'air ! Vous êtes sur qu'on peut rien faire pour qu'elle dégage?

- Allô, Morgane ? Oui ici le service... (il chuchote) Oui Morganounette je rentre pour déjeuner... Non ma chérie je peux pas parler trop fort. Y a Cloclo qui s'est encore... Oui merci ma pupuce en sucre. Non, je n'oublie pas la poussière de lutins. Et tu ? Oh pas au téléphone... Merci, merci... Voilà c'est arrangé sa chef de service va la rappeler.

- Dites moi? Ils le savent vos supérieurs que vous fricottez avec une fée? C'est pas interdit par le règlement, ça? Remarquez moi je m'en fous. Parce que j'ai un problème, même un problème grave, si vous voyez ce que je veux dire.

- Oh hé hein bon ! Je fais ce que je peux, moi !!! Si vous croyez que c'est drôle ! C'est elle que j'ai remballé au bal du siècle dernier et j'ai franchement pas envie de passer le reste de mes jours en cafard ou en lapin dans un chapeau ! Vous croyez qu'elle est drôle notre vie à nous les féectionnaires ? Hein ? Toute la vie derrière des guichets, des bureaux, des... Ah la voilà ! Faites semblant de rien siouplait je me fous de perdre ma place mais je veux éviter qu'elle se mette en colère !!!!

- Et mon problème? On s'en occupe un peu de mon problème? Bonjour Madame la fée.

- Bisous bisous ma nounette. Oui merci de lui avoir sonné les cloches ! Pff qu'est ce qu'elle est drôle (mais rigolez ou au moins faites semblant) Oô oui ma nounette je m'occupe de monsieur et puis je rentre. Bizz bizz. OuFFFFFFFFFF.

- Elle a pas un peu pris ces derniers temps?

- M'en parlez pas. Elle mange comme un ogre. D'ailleurs je me demande... Oh et puis zut ce truc c'est encore coincé. (Il s’est prit les doigts dans la glissière du tiroir) Tant pis. Bon, alors votre gros gros problème c'est ?

- Moi ce que j'en dis. Mais quand même, ça fait mauvais genre dans les contes non?

- La chance qu'elles ont c'est qu'elles apparaissent comme les gosses les imaginent. S'ils les voyaient telles qu'elles sont, je vous raconte pas la crise ! Mais quand même depuis l'arrivée du gros verdâtre y en a qui aiment. Y en faut pour tout le monde.

- Vous êtes bien gentil avec vos histoires de fées mais moi je suis pas venu pour ça! Faudrait voir un peu à s'occuper de mon problème !

- Mais c'est VOUS QUI !!!!! Oh et puis zut et flûte bon vous y venez ou bien ?

- Oh! Il va se calmer là! Il veut peut-être que j'appelle son chef pour lui parler de sa "nounette"?

- (En se pinçant le haut du nez) Je suis calme. Très calme. Très très calme. Donc cher génie vous me disiez avant que je ne vous interrompe ?

- Voilà. C'est mieux. Je vais ENFIN pouvoir vous expliquer. Vous trouvez pas qu'il fait chaud ici?

- Si vous le dites... C'est qu'on est juste au dessus de la bouche d'aération de l'Envers. Y zon pas la clim.

- Ça me rappelle... Une mission dans le désert... C'était...

- Heu sans vouloir vous commander si ça n'a pas de rapport direct avec votre problème actuel est ce que vous ne pourriez pas -notez ce n'est qu'une suggestion- me le raconter un peu plus tard, sans vous offenser, bien sûr ?

- Oui pardon, je m'égare. Mais vous savez ce que c'est on passe des siècles enfermés dans une lampe, quand on sort on tombe sur un bonhomme qui nous demande des trucs, on a rien à dire à part "Maître, je suis à votre service, prononcez trois voeux et je les exaucerai". J'ai jamais personne à qui parler en fait. Alors là, vu qu'on parle, je parle.

- Certes, certes... Mais vous savez, nos horaires sont très stricts et si je n'ai pas résolu votre cas avant 14h heures -heure de fermeture- vous devrez reprendre un rendez vous pour plus tard...

- Ok. Alors mon problème. Voilà. Je flottais sur la méditerranée (je l'ai déjà dit non?)

- Continuez c'est passionnant (dit il en étouffant un bâillement)

- Entre nous, flotter c'est pas très agréable. On a beau essayer de boucher tout, y'a toujours de l'eau qui rentre. Imaginez rester des années avec les pieds qui trempent...

- Vous souffrez de mycoses ?

- Regardez ! (il montre ses pieds) C'est pas joli, joli. Mais je suis pas venu pour ça. Arrêtez de m'interrompre sinon on n'y arrivera jamais!

- Je vous en prie (il a les yeux qui clignent et l'air au bord des larmes)

- J'en étais où déjà?

- Quelque part en train de flotter les pieds dans l'eau. Dites moi, c'est pas des vénéneux des fois vos champignons ?

- Concentrez vous un peu mon vieux! Au lieu de me parler de mes champignons écoutez moi, j'ai un problème grave moi, nom de D...

- Non mais je dis ça parce que ma nounette a une super recette pour les accommoder, si vous voulez je vous la donne, ce sera toujours ça de réglé.

- Ça c'est l'administration, tu viens avec un problème tu repars avec une recette de champignons. Y aurait pas un peu du foutage de gueule là?

- Oh c'était pour vous rendre service ! Faut pas le prendre comme ça. Si je devais vous y voir moi avec mes problèmes de... Hein ? Non monsieur on est fermés. Oh pardon madame ! Non, ce génie avait un rendez vous et c'est grave ce qui lui arrive. Revenez à 16heures. Demain. (regardant le génie en coin) Ou plutôt après-demain... C'est ça au revoir madame. Décidément les trolls n'ont pas de patience ! Vous disiez ? (regardant le téléphone l'air terriblement ennuyé)

- Résultat j'atterris sur une plage. A Palavas les flots. Vous êtes déjà allé à Palavas les Flots?

- C'est à côté de la Grande Motte ?

- Je sais pas à côté de où ça se trouve mais c'est pas le sujet ! On dirait que mon problème ne vous intéresse pas?

- Attendez une minute. Juste une minute. (il s'éponge le front avec la paume) Allô ma nounette... Je t'appelle pour te dire que je ne pourrais pas... Non, ne crie pas. Non je ne peux pas, tu sais c'est le génie que tu as vu tout à l'heure. Oui c'est plus compliqué que... Mais ne te fâche pas. Quoi ? Oh non ma nounette ! Non pas en crapaud ! Ça me va pas le vert tu sais bien. (il raccroche le téléphone tout doucement) Pffffffff. Et voilà ! Maintenant elle est furax ! Vous foutiez quoi au juste sur cette plage ?

- Il faut suivre mon vieux. Je flotte, les pieds mouillés, pas de naufragé, hop Palavas c'est pourtant simple non. Mettez y un peu du vôtre...

- Oui oui. Alors, ensuite ?

- On y arrive. Je m'échoue donc sur cette plage. Et j'attends.

- Vous avez attendu quoi ? Le tram ?

- C'est de l'humour je suppose. Moi je viens avec un problème, je dirais même un problème important et Môssieur fait de l'humour!

- Écoutez moi bien, mon vieux, tout génie que vous êtes vous devriez comprendre ça : c'est pas le bureau des pleurs ici ! J'ai quand même le droit de rigoler un peu ! Et c'est pas MA faute si je m'en sors pas dans vos salades !

- Ok ok on recommence depuis le début, d'accord?

- Allons y, de toute façon au point où j'en suis...

- Pour vous aider je vais reprendre point par point et vous m'arrêtez quand vous ne suivez plus.

-Allez, allez . De toute façon elle m'a promis que je passerai mon week end en crapaud alors... Mais ça vous vous en foutez. Et puis peut-être que moi aussi. Alors allez y.

-Bien. J'étais donc en mission en Corse. Je vous l'ai dit ça? Je vous l'ai pas dit? Ah ben voila vous risquiez pas de comprendre ! (en confidence) Ne vous inquiétez pas je pense que le vert vous va bien

- En Corse ? Ah non ça vous aviez omis de le signaler. Ou bien... Ah si je vois c'est cette mission là.

- Évidemment si je ne vous parle pas de la Corse vous ne pouvez pas comprendre la Méditerranée, la flottaison, les pieds mouillés, les naufragés, la plage de Palavas... Vous suivez là?

-J'essaye. J'essaye.

-Bon. Je vais faire court. Tant pis pour vous si vous ne comprenez pas tout mais j'ai pas que ça à faire moi ! Attendez! Attendez! Décrochez pas, je vais lui parler moi ! Allo. Oui c'est moi. Bon écoutez, vous êtes déjà allée à Palavas? Non? Bon vous pouvez pas comprendre alors laissez votre petit chéri faire son travail et arrêtez de nous interrompre. Si j'aime le vert? Je vois pas le rapport. Au revoir madame. Non mais!

- Aie aie aie qu'est ce qu'elle va me mettre ! Fallait pas faire ça ! Vous vous rendez pas compte !

- Je me rends surtout compte que si elle nous interrompt toutes les cinq minutes on risque pas de trouver une solution à mon problème !

- C'est quoi votre truc ? Elle est où la caméra ? C'est une inspection surprise du service clientèle ? C'est VOUS ou bien c'est MOI qui vais pas ! J'en peux plus ! J'en peux plus ! (il fond en larmes)

-Faut pas vous mettre dans ces états là... Moi j'essaie juste de vous expliquer. Allez. Essuyez vous on va reprendre. Je vais faire simple, couper dans l'histoire pour en venir au problème. Ça vous va comme ça?

- (entre deux reniflements) Vouai. Ça va aller... Ça va aller. C'est juste qu'on a tellement de pression, vous savez. Merci...

- Vous m'avez effectivement l'air bien tendu. Respirez. Vous avez un problème? Vous voulez qu'on en parle?

- Nan nan. Ça va aller je vous dis. C'est juste que l'éternité c'est pas une sinécure. Et puis Morgane elle est jalouse, mais jalouse... Tenez Pinocchio, qui sortait avec elle, elle lui a envoyé des termites quand elle a appris qu'il la trompait avec la Fée Bleue. C‘est pour ça qu‘elle a été obligée d‘en faire un humain... Alors imaginez ce qui m'attend...

- Mais c'est terrible! Allez y mettez vous à l'aise. Dites moi ce que vous ressentez.

- J'ai la trouille !!! Et en plus je suis presque sûr qu’avant moi elle fréquentait un ogre. Ou un loup-garou. C'est pas normal d'engloutir 1 kilo de viande à chaque repas. C'est pas normal !

- Avez vous déjà remarqué des comportements étranges, inquiétants?

- Mais elle est TOUT LE TEMPS étrange et inquiétante ! C'est qu'elle a un sale caractère en plus. Vous avez bien vu, non ?

-C'est vrai qu'elle n'a pas l'air commode.

- Et encore là elle se retient parce qu'il y a du monde... Ma vie est un enfer. Normal pour une gargouille mais à ce point...

- Allez laissez venir, on est sur le bon chemin. Laissez sortir. Respirez. Évacuez.

- Évacuer... Bonne idée ! Si seulement je pouvais m'évacuer...

- Je vais vous proposer un truc. Voilà. Parce que j'imagine que vous ne pouvez pas lui dire que tout est fini entre vous. Je me trompe?

- Sauf si j'ai envie de terminer cuisses de grenouilles à la niçoise, je crois pas ça possible. Mais je l'aime vraiment vous savez... Même si elle est un peu... Beaucoup... Enfin... Je sais plus où j'en suis... Et puis à mon âge et avec mon physique je vais finir vieille ruine toute seule abandonnée... (il se remet à pleurer)

- Alors là! Que voulez vous que je vous dise... Moi j'essaie d'aider, mais si vous ne m'aidez pas je pourrai rien pour vous. D'ailleurs en parlant d’aider, faudrait pas oublier que j'étais venu pour vous parler de MON problème! Allez hop! On se reprend et on m'écoute !

- Oh pardon scusez moi. Snif. Après Palavas vous avez été, non, après la Corse vous avez flotté jusque Palavas... Ensuite...

- C'est ça. Revenons aux choses sérieuses. Je suis donc échoué sur la plage quand un type me donne un coup de pied. Enfin, donne un coup de pied à la lampe. Mais vu que je suis coincé dedans. C'est pas très confortable d'ailleurs. Vous avez déjà essayé?

- Non. Je ne crois pas que ce soit possible d'ailleurs. Ou alors il faudrait remplir une tonne de paperasse...

- Toujours est-il que le type ramasse la lampe. La tourne dans tous les sens avec moi dedans. Je me demande ce qu'il attend pour me faire sortir quand enfin il se décide à frotter.

- (l'air tout excité) Et.. Et... Alors ...

- Et alors je sors, pardi! Vous êtes sûr que vous vous y connaissez en génie?

- Ben je vous ai vu sortir tout à l'heure. D'ailleurs je me demande... Puisque je vous ai fait sortir j'ai droit à 3 souhaits ou bien ? Il faudrait que je me renseigne...

- Décidément je commence à avoir des doutes sur votre professionnalisme. Il est écrit dans le manuel des génies que seul un humain a le pouvoir de libérer un génie afin de profiter de trois voeux. A la page 567, il est expressément précisé que toute créature fantastique peut extraire un génie de sa lampe à sa demande et pour une durée limitée sans se prévaloir des voeux. Révisez un peu !

- Dites vous allez pas m'apprendre mon métier non plus ! Moi quand j'ai commencé on avait pas tous ces règlements stupides et ces lois débiles, y avait même pas de guichets, je faisais mon boulot depuis le toit de Notre Dame, moi, monsieur !

- Je vais pouvoir finir oui?

- Finissons en d'une manière ou d'une autre mais finissons en !

- Bon. J'en étais où? Oui ; voilà je sors de la lampe "Maître, je suis à votre service. Exprimez trois voeux et je les exaucerai"

- Comme il est stipulé dans la circulaire Ali Baba paragraphe 4 alinéa 28 je sais je sais... Ensuite?

- C'est bien ça le problème. Le type reste debout en face de moi. Il semble réfléchir. J'attends. Mes pieds sèchent un peu. Et il me dit : "Je ne te demande pas trois voeux"

- HEIN ?

- Oui. Comme je vous le dis

-Mais... Me... Que... ? Il vous A DIT CA !?!?

- Il a dit ça! Alors moi je me laisse pas démonter, je lui explique que je dois exaucer ses trois voeux et qu'en dehors de cela rien n'est possible

- Pourtant d'après son dossier monsieur.... Schmidt, c'est ça, est un humain catégorie B tout à fait normal...

- Normal, normal... Faut le dire vite ! On a jamais vu un humain renoncer à ses voeux. Mais ce n'est pas le plus grave problème. Je lui demande alors ce fameux premier souhait. Et il me dit : "Mon premier et dernier voeu est le suivant : Je veux que tous mes souhaits se réalisent"

- Oh le con ! Oh mais QUEL CON ! C'est pas un souhait, ça ! C'est un méta souhait ! Il n'y a que les métas génies qui ont le droit d'exaucer ces trucs là ! Et ben on est pas dans la merde !

- Vous comprenez maintenant que j'ai un problème, même un grave problème... J'ai cherché dans le manuel, j'ai demandé aux collègues. Jamais personne n'a eu à gérer ce genre de situation. J'ai utilisé l'article 67-3 pour gagner du temps. Mais il va falloir trouver une solution. Je ne peux pas refuser d'exaucer son voeu sinon je pers ma licence, et tous mes droits à retraite. Mais je ne peux pas non plus l'exaucer sinon je suis coincé avec lui jusqu'à la nuit des temps

- Écoutez visiblement il y a eu une erreur d'évaluation. Votre client aurait dû être classé C ( comme connard) et non pas B (comme bonne poire). Mais là je ne peux rien faire pour vous. Il faut contacter le bureau des évaluations. Et vite.

- Mais c'est trop tard ! Vous savez bien que les évaluations n'ont lieu qu'une fois par mois. Et je suis obligé de retourner auprès de lui pour lui donner satisfaction. J'ai bien une autre idée mais je vais avoir besoin d'aide

- Une fois par mois, vous rigolez ! Ils sont 9 milliards en bas je vous signale ! Et on a que trois préposés aux évaluations. Pas étonnant qu'ils se plantent d‘ailleurs. C'est quoi votre idée ?

- La Camarde!

- QUOI ? Non mais vous êtes DINGUE ! La CAMARDE ! Vous voulez l'inscrire sur les registres d'Azraël sans annonce préalable ?

- Vous comprenez maintenant pourquoi je viens vous voir. Le plan est simple : je lui fais signer son contrat normal comme si de rien était. Son premier voeu exaucé. Ensuite il pourra effectivement faire tous les voeux qu'il souhaite jusqu'au troisième et hop la Faucheuse ! Comme ça tout le monde est content. Il aura eu satisfaction et moi je perds pas ma licence! C'est un bon plan non?

-Un plan foireux ou je m'y connais pas ! Vous ne POURREZ pas exaucer son PREMIER voeu parce que vous n'en avez PAS les moyens ! Et si vous essayez vous allez vous retrouver dans votre foutue lampe coincé sur la Lune ou sur Saturne jusqu'à la nuit des temps ! Vous comprenez ? Vous n'êtes pas un méta génie donc pas de méta souhait. C'est clair pourtant !

- Alors c'est quoi la solution Monsieur-je-m-y-connais-mieux-que-tout-le-monde?

- Le ZIGOUILLER TOUT DE SUITE ! Ou le changer en grenouille... Tiens, maintenant que j’y pense... Voyons... Si vous me rendez un service je peux peut être arranger ça...

- Moi je veux bien si vous pouvez me sortir de cette situation!

- Bon. Moi je vous dis ça, c'est "of" vous comprenez ? Parce que si vous attendez après les collègues de la régulation magique vous y serez encore dans deux cent ans. Morgane elle ne m'a pas appris que des recettes de cuisine. Je sais c'est illégal... Mais si vous exaucez mon souhait moi je peux vous le changer en sanglier ou en lapin votre emmerdeur... Et vous vous le taperez en civet si ça vous amuse...

- Vous rendre un service je veux bien mais exaucer un souhait je peux pas dixit la circulaire 5643 "Il est interdit aux génies d'exaucer d'autres souhaits que ceux des mortels pour lesquels ils sont esclaves »... Dites moi le service et on devrait pouvoir s'arranger

- Ben justement. A propos d'humains... L'éternité moi j'en ai marre. Et pas moyen d'avoir une promotion je ne suis qu'une gargouille. Disons donc que je deviens humain. Je peux avoir 3 voeux, numéro un rester humain, numéro deux que Morgane m'oublie et numéro 3 que moi j'oublie ce que j'ai été. Et vous, vous faites du pâté de Schmidt...

- Vous en avez de bonnes vous! Et comment vous devenez humain dites moi un peu?

- Il faudrait que vous persuadiez Morgane de me faire ça pour m'enquiquiner. Vu comme elle m’en veut ça devrait pas être trop dur.

- Là ça devient possible! Mais alors il faut que vous me signiez une prolongation de ma période "stand by" avec Schmidt, et une autorisation de contrat parallèle. Le document 234 (le bleu) pour le délai supplémentaire et le 567 (le rose) pour pouvoir gérer le multiclient.

- Pas besoin. (il claque des doigts) A l'heure où je vous parle ce petit malin de monsieur Schmidt a des poils angora...(il déchire la dernière page du dossier) Bon appétit.

- Merci. Merci beaucoup! Je m'occupe de Morgane et notre affaire sera réglée

- Quant à moi je rempli un formulaire d'erreur d’estimation comme quoi ce Schmidt est un lapin et on en parle plus. Avec 9 milliards d'humain sur terre un lapin de plus ou de moins.

Tag(s) : #H.S. des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :