Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un pan de brume blanchâtre chute comme une cascade au milieu de la pénombre ; le long de son bord droit des ondulations courtes, régulières, forment une poche, qui relève le liseré inférieur, faisant apparaître un détail d'huisserie qu'on identifie tout de suite : le coin d'un cadre rainuré enserrant une vitre.

Avec le bruit d'une respiration basse et régulière qui vibrerait dans l'atmosphère de la pièce, on pourrait deviner que c'est un voilage cette brume qui flotte, devant la fenêtre d'une chambre ouverte à l'espagnolette, les volets clos.

On entendrait le chant égosillé d'un merle : le javelot noir d'un vol passe devant la façade de la maison en meulières ; une branche basse d'un cerisier remue en même temps que retentit le charivari d'une bagarre d'oiseaux ; le tremblement des feuilles cesse et un double jet part dans l'autre sens ; la maison jaunit sur la gauche ; la couleur monte sur les pierres et dessine une ombre qui peu à peu s'affirme et prend nettement la forme d'un arbre ; la tache jaune progresse, atteint le volet à l'étage, et l'ombre de la rambarde ajoute son arabesque au motif des ouies percées dans les battants de fer.

Plusieurs rails de lumière dorée se gondolent sur les tuyaux du voilage qui danse sous les coups de vent du petit matin. Quelqu'un s'éveille…

Tag(s) : #H.S. des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :