Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je lui ai proposé une fois de faire ça avec une autre où avec un de ses collègues. Il n’a pas apprécié. M’a dit que ce genre de plaisir était à partager avec sa femme.

 

Il insiste. J’ai toujours refusé qu’il passe par ce chemin étroit. Moi, je préfère faire comme tout le monde, utiliser la nationale ou quand je suis vraiment en forme je lui propose l’autoroute (s’il n’y a pas de travaux, bien sur !).

 

J’avais essayé une fois avant de le connaître et je n’avais vraiment pas apprécié. Faut dire que le garçon qui m’avait emmenée était bien mieux équipé que mon mari. Il avait une grosse voiture mais la suspension n’était pas confortable du tout. Les secousses du chemin me remuaient et j’étais à deux doigts de vomir. J’ai eu mal aux fesses pendant une semaine. Lui a semblé aimer ça. Il avait plu la veille et le chemin était boueux. Ca ne semblait pas le déranger. Il laverait sa voiture après.

 

Mon mari en fait une obsession. Ses collègues de boulot ont tous pris ce chemin et il serait le seul à ne l’avoir jamais essayé.

 

Il a essayé une fois alors que je dormais dans la voiture. Il avait avancé doucement, pensant que je ne me réveillerais pas. A peine ses roues avaient-elles touché un trou j’ai sursauté. Je me suis fâchée. J’ai refusé de prendre la voiture avec lui pendant quelques semaines.

 

Je pense qu’il a compris.

 

Un jour il a laissé sur la table du salon une revue qui parlait de ces chemins étroits, avec des photos. On voyait mal le visage des passagers mais on devinait qu’ils aimaient cette escapade par des petites routes sinueuses et accidentées. Il pensait sûrement qu’à la vue de ces photos j’aurais un déclic, une envie naissante. Non.

 

Je ne veux décidément pas qu’il passe par là.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :