Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il ne pense qu’à ça. Jouer au scrabble ! C'est pas que j’aime pas. D’habitude, j’y prends même beaucoup de plaisir. Mais pas à chaque fois. Alors, pour ne pas le vexer, je fais semblant. Quand il pose son mot dans le mien je lui dis « oh ! oui ! ». Il est content. Son orgueil est comblé. Plus c'est dur, plus il est fier de lui. Plus c'est long, plus il croit avoir atteint un exploit. J’ai beau lui dire qu’il vaut mieux un petit mot bien placé et efficace qu’un long truc qui ne sert à rien. C'est comme ça.

 

Chaque soir il s’arrange pour me proposer une partie. J’aimerais tant qu’il me laisse choisir les moments. Je n’ai jamais l’occasion d’être à l’initiative. Je sais qu’il en souffre mais honnêtement il est tellement porté sur la chose qu’il occupe chacun de nos moments seuls à la maison. J’ai essayé une fois. J’avais préparé mon coup. Je voulais le surprendre. Nous étions partis nous promener dans la garrigue. Assis sur un banc j’ai fouillé dans son pantalon, sorti son stylo. Sans dire un mot je lui ai montré mes voyelles. Il était gêné. Jamais il n’avait réussi à faire ça en plein air. Les bruits, les gens qui pourraient passer, tout ça le mettait mal à l’aise. J’ai compris qu’il me faudrait attendre le soir.

 

Il ravive la cheminée. Allume une bougie. S’approche doucement de moi. Me glisse à l’oreille un mot compte-triple. Attend que je réagisse. Me guide jusqu’au canapé. Ecarte les panneaux du plateau. Fait glisser les lettres. Cherche la position la plus originale pour poser son mot. Et j’admire la dextérité de mon petit mari. Après la partie, il allume une cigarette et me propose une fois de plus d’aller faire une partie avec un couple d’amis, ou dans un club. Je refuse, une fois de plus. Il remet une bûche dans la cheminée et nous restons dans les bras l’un de l’autre à savourer cet instant en jouant au scrabble.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :