Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans le salon, à côté de la télévision à écran plat et dont le cadre métallique est perforé, trône un porte-photos avec couverture brillante. Le téléphone est plutôt mat.

 

D’où vient cette richesse incommensurable ?

De l’informatique comme Bill Gates, des pétrodollars comme Mohammed al-Maktoum cheikh de Dubaï, des trésors de guerre, d’un casse bancaire. Peu importe cette monnaie a la couleur de l’argent.

 

Paul Newman et Tom Cruise nous font une démonstration dans « The Color of Money »

Cet élément chimique de teinte gris neutre à très clair induisant souvent une idée de brillance me plait énormément et je la retrouve un peu partout.

 

Dans ma cuisine, la taque électrique, l’évier, les casseroles, la boîte à pain, les plats de service, les sous-assiettes, les verres craquelés dans leur support ciselé, les couverts, le presse-agrumes, l’électroménager brillent.

 

Dans le bureau l’ordinateur avec tous ses accessoires et ma collection d’anciennes pièces de monnaie dans différents alliages arborent le même ton.

 

Dans ma salle de bain, le porte-savon, le porte essuie de bain, la robinetterie, les flacons de parfum, la petite poubelle rappellent le monochrome favori.

 

Dans le garage stationne ma voiture grise métallisée au reflet d’argent avec des jantes en aluminium. La porte, nickel, est motorisée.

 

Dans le pré, le cheval, un bouleau argenté, tourne en rond autour de l’érable argenté dont le revers des feuilles est blanchâtre.

 

Sur moi, je porte au doigt, une bague en acier, un bracelet-montre en titane pour éviter les allergies et autour du cou, un collier en perles de Majorque où les blanches alternent avec les grises. Accrochée à la veste de mon tailleur, une broche à deux sous, fleurie et légèrement cérusée, fait bel effet.

 

Et pour mes prochaines vacances, je choisirai probablement Potosi en Argentine. J’y verrai peut-être l’Ag à l’état brut. J’emporterai mon GSM brillant mais malheureusement j’ai abandonné l’argentique au profit du numérique.

 

Je pourrais aussi faire un tour sur l’île du Loch pour y admirer les goélands argentés.

 

J’emporterais un plateau  sur pied pour leur donner quelques graines.  J’adore ces pièces en aluminium dont le polissage donne un effet miroir.

 

Il me reste à présenter mes vœux à ceux et à celles qui fêteront leurs noces d’argent cette année.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :