Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tempêtes, marées noires à répétition, odeurs putrides sur les plages, couche d'ozone saturée, réchauffement inéluctable de la planète, bientôt - impossible de se voiler la face - la Terre ne sera plus vivable.
Depuis longtemps, les scientifiques travaillent aux solutions qui s'offriront à nos descendants, car l'humanité ne renoncera pas de sitôt à combattre pour sa survie. Les apocalyptiques de tous poils, religieux ou autres, devront se rhabiller avec leurs prophéties catastrophes ne nous proposant comme avenir que le triste choix de "la peste ou le choléra", allant d'un cataclysme naturel mondial qui supprimerait définitivement toute trace de civilisation sur notre chère planète bleue, à l'organisation sordide d'une vie en sursis sous terre, complètement artificielle, privée de lumière - mon dieu, ne plus jamais voir un lever de soleil! - les hommes vivant comme des rats, des rats "savants" seulement reliés au "monde" par des ordinateurs !

Non, l'imagination, associée aux progrès de la science, apportera de toute évidence aux humains des solutions insoupçonnées. Nous en avons pourtant déjà connu des prémices merveilleux, souvenez-vous : le premier Américain marchant sur la Lune ! S'extasiant devant la beauté incomparable du paysage lunaire ! Avons-nous suffisamment réalisé l'importance de cet évènement ? Depuis ce jour béni, les scientifiques ne cessent de prévoir en secret les moyens d'envisager une déportation générale de l'humanité sur cet astre fabuleux. Et le temps approche croyez-moi, il ne s'agit pas du mirage d'un cerveau dérangé mais d'une évidence : il est quasiment certain maintenant que nos enfants ou petits enfants connaîtront ce destin extraordinaire.

Peut-être ne serons-nous jamais capables de lutter contre l'apesanteur, par contre, nous avons d'ores et déjà la preuve que nous saurons nous y  adapter. Il suffit de voir les mines réjouies des astronautes filmés en lévitation dans leur vaisseau spatial ou sautillant gaîment sur le sol magique de la lune, pour s'apercevoir que ce n'est pas la destinée la plus cruelle qui puisse nous attendre ! Loin de là ! Imaginez, nos corps légers, flottant dans une vacuité totale de gestes et de mouvements, jouant gentiment avec les objets quotidiens, eux-mêmes suspendus en volutes délicieusement indisciplinées autour de nous - au lieu de les saisir brutalement comme nous le faisons depuis si longtemps sur la terre. Quel calme, quelle féerie, quelle sérénité ! Et j'y pense ! Plus de traits tirés, de moues tristes et retombantes, de chairs flageolantes : jeunesse assurée, éternelle ! L'immortalité, pourquoi pas ?

Suis-je vraiment une invétérée coquine ? Je ne peux m'empêcher de penser à l'amour... Ah, l'amour en apesanteur ! L'orgasme s'ajoutant à la volupté de se sentir légers comme des oiseaux, ou tourbillonnant en souplesse comme des poissons dans l'eau, j'en frémis d'avance, pas vous ? Et nos hommes, les filles, y avez-vous pensé ? Le sexe de nos hommes, mes jolies - jeunes ou vieux (adieu viagra et autres excitations déléguées aléatoirement à des inventions chimiques toutes plus dangereuses pour la santé les unes que les autres), le sexe de nos
hommes, mes amies, toujours en érection ! Vous imaginez un peu ?

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :