Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je décidais de passer de l'autre côté du miroir et de vivre enfin mon rêve. Il pleuvait fort au dehors, je ne pouvais rien faire. Je décidais donc de m'allonger tranquillement sur mon lit, et là je me pris à rêver. L'espace d'un instant je me voyais auprès de cet animal qui semblait mais qui débordait de gentillesse. En le regardant, j'avais vraiment l'impression qu'il m'avait prise en amitié. C'était comme s'il voulait m'inviter à danser. Il semblait si libre, si léger que pendant quelques instants j'en oubliais tous mes problèmes. A cet instant, je ne voulais ne plus penser à rien, juste vivre en communion avec cet animal fantastique. Tout à coup, il s'arrêta comme s'il voulait me dire quelque chose. Je tentais de m'approcher pour pouvoir le caresser. Tout au fond de moi je me disais : mais jamais il ne se laissera faire ! Comment un animal aussi craintif que celui-ci pouvait-il se laisser toucher ? Doucement, lentement je continuais mon approche vers l'animal. Il se laissa faire, sans bouger il se laissa approcher. Je n'en croyais pas mes yeux, mon ami ne bougea pas, il se laissa faire pendant de longues minutes. Puis il recula et partit, je tentai de le suivre pendant quelques temps, mais il nageait plus vite que moi. Je décidais de le laisser partir, de lui rendre sa liberté. Cette liberté qu'il avait voulu à un moment partager. J'étais frustrée de ce départ prématuré. Frustré est très triste car je savais très bien que je ne le reverrai plus jamais. C'était plus fort que moi, je ne pus retenir mes larmes. Je commençais à avoir froid, je décidai de remonter à la surface pour rentrer chez moi. Ce qui s'est passé après je ne m'en souviens plus, je fus réveillée par un coup de tonnerre violent.

La seule chose que je me souvienne encore c'est que je savais tout au fond que je ne rencontrerais jamais mon ami le dauphin que par le rêve.

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :