Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les gens disent de Gégé, que c’est un grand parleur, remarquez… ils n’ont pas tout à fait tord, la jactance, il connaît ! En plus il est camelot, çà ne s’invente pas ! Arriver à le faire taire parait une gageure. Il est aussi grand de taille, dans un portrait ce n’est pas le plus important, mais la première fois qu’on le voit c’est ce qui vous saute aux yeux ; avec ses deux mètres dix, il pourrait devenir un orateur tout à fait honorable. Il n’aurait point besoin d’estrade pour haranguer les foules, juste un micro et du public ; pas besoin pour lui de se rouler les épaules pour tenter de remonter un veston lui tombant des épaules et ainsi, se donner de la hauteur. Notre bonhomme est bien bâtit, les épaules carrées ; une armoire à glace ! Le problème de Gégé, car il a effectivement un problème, « et de taille », c’est que chez lui tout est grand. C’est pourtant un brave garçon qui aurait bien voulu passer inaperçu !...pour çà c’est plutôt raté. Ce qui le gêne le plus ce n’est pas d’avoir une être grande stature, mais d’être la risée de tout le bourg, à cause de certains traits de son visage. Ses yeux tout d’abord, ce sont pourtant les organes les plus petits qu’il ai sur lui. On a du mal à voir leur couleur et même à les voir tout court, tellement en pleine lumière, il plisse les paupières. C’est ainsi que lorsqu’il  sourit ses muscles faciaux tendent à lui fermer ses paupières complètement et il n’y voit plus rien. Ne riez pas ! Lui ne peut pas rire, sinon c’est l’accident. En dehors de cela sur son visage tout est grand : Son nez à la « Cyrano » par exemple, qui non seulement est long mais sur sa partie extrême tend à se recourber par le haut ! Sa large bouche qui ouverte découvre ainsi une dentition à faire peur les petits enfants, tellement ses dents sont grandes. Quand à ses oreilles il vaudrait mieux ne pas en parler, c’est des feuilles de choux, certains l’appellent d’ailleurs « le feuillu » de là à le faire passer pour une bête de cirque, il en est a deux pas, le pauvre !... En dehors de cela Gégé est quelqu’un de très gentil. Il ne s’entend pas avec grand monde. Oh ! Ce n’est pas qu’il a mauvais caractère, mais à cause de tout cela, il parait réfractaire au contact avec les autres.

 

Il vient de replier son matériel sur la place du marché. Consciencieusement il range dans son véhicule sa marchandise invendue. Il voit bien qu’on l’observe. Peut-être s’attendent-ils ces imbéciles, à ce que je laisse quelque chose traîner. Tiens ! Il est marrant le nain là, se dit-il ! Il est ridicule avec ses mains dans ses poches, sa clope au bec, son béret et sa baguette sous le bras ; non seulement il est petit et mal foutu, les épaules qui lui tombent, des yeux globuleux qui lui sortent de la tête et des oreilles d’une grandeur ! C’est quand même injuste d’être aussi mal foutu !

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :