Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je vous  propose un pacte, dit le jeune homme surnommé Roro  assis sur le terre-plein, devant le collège.

 On va flanquer la trouille cette nuit aux gardiens de l’usine ! Du tonnerre ! Un vrai feu d’artifice, vous verrez !

Sylvain assis dans l’herbe  à sa  droite, ne l’aime pas beaucoup.

Il n’a guère envie de participer à une soirée rock and roll avec cet être malodorant qui se targue d’être épanoui  alors que les trop nombreux repas au maque-dos du coin l’ont rendu vouté et le ventre flasque ! Son T shirt XXL ne masque pas tout, ça se voit en EPS,(éducation physique et sportive),  et ses défis sont  en général  idiots ou vains, mais personne n’ose le lui dire.

 Sylvain  ne peut prendre la fuite, car les autres sont là, toute la bande, alors il aurait l’air de quoi à se défiler ?

Il se sent comme un escargot qui rentre dans sa coquille et se fait tout petit …

Il souhaite pourtant  vivre des aventures plus intéressantes que celles proposées par cet être veule qui ne songe qu’à terroriser les vieux ! Lesquelles ? il ne sait pas trop ,il a le temps…

Les collégiens autour grimacent de piètres sourires et font semblant de marcher dans la combine.

-A quelle heure ?

-Comment on s’y prend ?

 

-A minuit, soyez tous là, faites-moi confiance, je vous expliquerais  tout sur le moment.

Munissez- vous de cagoules, bonnets,  perruques ou capuches, et on rigolera bien !

 

-Ok …de toutes  façons on s’emmerde ! répond un grand tatoué…

La première sonnerie  retentit : il est temps d’entrer en cours.

Encore deux heures  de maths !

N’oubliez pas, soyez tous là, à minuit, ici, on est à cinq minutes de l’usine !

Sylvain sait déjà qu’il ne se rendra pas à ce rendez-vous.

Il inventera une raison en béton, battra ensuite sa coulpe  devant la bande, inventera un imprévu bidon,  mais il ne sent  pas cette histoire-là !

                                                              

Le lendemain matin, à huit heures, personne n’ose se regarder.

Le gros Roro n’est pas là.

Que s’est-il passé ?

A la récré, la bande prudemment se reconstitue.

-Tu y es allé toi ?

-et toi ?

-Toi ?

c’est alors que s’épanouissent de jolis sourires de soulagement  sur chaque visage , et Sylvain se sent libéré :

Roro  s’est retrouvé tout seul pour son coup de minuit, personne ne l’a rejoint !

Voilà  certainement l’explication de son absence.

A moins qu’il ne soit chez les flics, en garde à vue…

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :