Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A toi, Sébastien.

 

Il était une fois, une marchande de Foix qui vendait que du premier choix…illicite aux yeux de la loi.

Il était une fois, une jeune fille prénommée Blanche, véritable héroïne dans son quartier miséreux

Blanche était admirée autant pour sa beauté laiteuse que pour son stupéfiant sens des affaires. Elle gagnait plus qu'honnêtement sa vie en rendant son entourage euphorique. Et que je distribue un cachet qui fait rêver le cancéreux et que je donne une barrette à un déserteur de la vie bref, que du bonheur que du bonheur, mon petit Sébastien.                                                                                                     Blanche avait aussi le sens de la famille et dans les quartiers de la ville de Foix, avait placé ses sept frères septuplés, un peu bas de la ligne,  qui raffolaient des œufs à la coque et du chocolat en poudre.

En face ? Il y avait Marie Johanna, une auxiliaire de police qui, muée certainement par une grosse jalousie,  lui en voulait à mort. Blanche et ses amis, autant dire toute la ville, l'appelait « la grosse cloche » non qu'elle fût grosse mais elle avait débarqué au commissariat un jour de Pâques, alors….

Un soir, Marie Johanna apprit sur «  Fesse Bouc » , un site du web crée par un ancien légionnaire amoureux des caprins, que Blanche devait réceptionner un colis dans la cure de l'église. Son sang et son gyrophare ne firent qu'un tour et Marie Johanna coinça la pauvre Blanche dans le confessionnal.

-« Blanche, t'es cuite ! C'est fini. Rends-toi ! » Blanche reconnut le tee-shit « POLICE » mais elle n'en fit qu'à sa tête et se collant les boulettes de schnouf dans les oreilles, elle se précipita dans le beffroi.

Marie Johanna, pétard en main, la coinça au sommet, près du bourdon. Il était 20 heures exactement et à 20heures, la grosse cloche dit l'heure et sonne, sonne fort, très fort, trop fort pour les oreilles de Marie Johanna qui s'écroula la tête en sang… Et c'est ainsi, mon petit Sébastien, que Blanche fut sauvé par le gong de la grosse cloche et put continuer sa vie durant à  répandre le bonheur autour d'elle.

 

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :