Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ah ça, je ne m'attendais vraiment pas à une telle trahison. Pourtant mon amie Rosalie m'avait bien prévenue : "Ne rêve pas trop, le réveil n'en sera que plus douloureux". C'est un réflexe chez elle, il faut qu'elle donne toujours des conseils ! Je ne l'ai pas crue. Lorsqu'ils m'ont choisie, je fus tellement flattée que j'en perdis un peu le sens commun, c'est vrai, et sans totalement annihiler ma personnalité, il y avait de quoi perdre un peu la tête. "Ne fais pas ta blonde !!" me disait encore Rosalie. Eh bien oui, il faut bien que je vous l'avoue : je suis blonde, mais..... d'Aquitaine !.

 

Quand la patronne a décidé de m'emmener à Paris, j'ai vu la gloire frapper à la porte de l'étable, je ne pouvais être destinée qu'à un grand avenir ! Pensez donc, on m'a un peu isolée des autres, on m'a purgée pour ma santé, servi des mets de choix : les meilleurs paturages, de la paille fraiche chaque jour. Arrivée la bas, le régime fut le même, mais en plus j'avais droit à une thalasso tous les matins, douche, massage, brossage, lustrage des cornes et sabots, une véritable renaissance. D'ailleurs, j'avais décidé de changer de nom, un pseudonyme, un nom d'artiste, quoi ! Le mien, c'est Marguerite, c'est commun et déjà pris, j'avais donc choisi "Minerve", élégant, non ? Ah je m'étais réellement mise à rêver : d'un beau taureau, fort, viril et tendre à la fois, qui m'accompagnerait dans ma carrière d'artiste, et nous aurions marché tous les deux, corne contre corne, sur le chemin de la gloire. Il se serait appelé Saturne. Pourquoi Saturne ? Oh parce qu'il faut que l'inclus ce mot dans le texte et vous savez, moi pauvre vache, la culture.... à part celle sur maïs et des pommes de terre ...!

 

Et voilà, j'ai été flouée, j'ai l'âme cabossée, mon rêve est quelque peu faisandé. En fait de conquête de Paris, ma carrière à peine ébauchée s'arrêta au bout de huit jours de Salon de l'Agriculture. Ma gloire ne fut qu'une flambée. J'espérais que l'on érige une statue à mon effigie, il n'y aura même pas une statuette. Demain je retrouverai mon étable, Rosalie, je redeviendrai Marguerite.

 

Reconnaissez quand même faire une telle vachardise à une vache...... c'est pas humain !!!!

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :