Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parfois les réveils sont si douloureux

Qu'on aimerait garder fermés les yeux

Mais on se souvient de la trahison

Et rien n'a plus de sens ni de raison

 

Se lever pour quelle renaissance

Flambé le cœur ne restent qu'absence

Et le désir floué annihilé

Pâle ébauche de souvenir passé

 

Ame exaltée de douleur ne veille plus

Statuette fragile devenue

Te voilà cabossée si maltraitée

Dieux olympiques pour elle priez

 

Toi Minerve et toi Saturne le noir

Rendez lui la foi et surtout l'espoir

Dîtes lui bien qu'après s'être purgée

Elle oubliera ce gibier faisandé

 

Les bons vieux réflexes  faut conserver

Et bonnes traditions sauvegarder

Rien ne vaut contre les vachardises

Que ch…un coup qu'on se le dise

Tag(s) : #Textes des auteurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :